Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #politique tag

Tous unis, tous égaux...

Publié le par fethiok

Nous étions vingt et cent...nous étions des milliers...à Grenoble
 

Au Parc Mistral

Au Parc Mistral

L'Imam, le Rabbin et le Curé de Grenoble

L'Imam, le Rabbin et le Curé de Grenoble

Voir les commentaires

"Plus les jours passent, moins on croit au retour de Bouteflika"

Publié le par fethiok

Pour Benjamin Stora, L'Algérie est devenue la salle d'attente d'un président Bouteflika hospitalisé en France depuis six semaines.

 

Ce matin à 7h45, Bruce Toussaint recevait Benjamin Stora, historien, spécialiste de l’Algérie, à propos d'Abdelaziz Bouteflika. Ses principales déclarations :

 

Qui dirige l'Algérie ?

"Officiellement c'est Abdelaziz Bouteflika, puisqu'il reçoit dans sa chambre à Paris son chef d'état-major et son Premier ministre... Pour la presse officielle et la télévision, Abdelaziz Bouteflika dirige ce pays. Voilà 47 jours qu'il a quitté l'Algérie, bien plus qu'en 2005, 4 semaines à l'époque, ça commence à faire long. Comme le dit un éditorialiste célèbre de la presse algérienne dans le Quotidien d'Oran : l'Algérie est devenue la salle d'attente dont la chambre du malade se trouve à Paris. Ce qui pose des questions très graves pour la classe politique algérienne et pour la société elle-même..."

C'est pour cela que les autorités ont communiqué hier ?

"Il commence à y avoir une série de protestations, de critiques, de dessins satiriques... Cette absence prolongée d'un chef d'état en exercice qui dirige son pays depuis l'étranger, dans un pays où la fibre nationaliste est très forte, très vive, ne manque pas de poser des questions..."

Sommes-nous dans une transition ?

"A la lecture d'une grande partie de la presse algérienne, les supputations ont commencé. Plus personne à ma connaissance ne parle d'un 4ème mandat possible pour Bouteflika. Plusieurs personnages se préparent plus ou moins activement dans l'ombre... Benflis, Benbitour... Certains dans les cercles périphériques de l'armée font campagne pour Zeroual, chef d'Etat entre 1994 et 1999..."

Il y a un risque pour ce pays...

"Oui, car même si le système continue de diriger, il y a la valeur symbolique. Oui [c'est quasiment une vacance du pouvoir]. Quand Erdogan est allé à Alger, il n'a pas pu être accueilli par Bouteflika. Pourtant, c'était considéré comme une sorte de seuil : le président devait faire sa réapparition, il ne l'a pas fait. Pour un nombre de plus en plus important d'algériens, cela s'apparente à une vacance du pouvoir."

Comment expliquer cette phrase de Mohamed Mechati, qui appelle l'armée à agir vite face au vide politique ?

"Il est peu connu en France mais bien connu en Algérie, c'est un membre du groupe des 22. Il y a eu un certain nombre d'appels de personnalités, de politiques, d'intellectuels, disant qu'il ne faut plus considérer que ce pays est dirigé par un chef d'état en exercice. Ca créé une situation tout à fait inédite. Comme l'armée joue un rôle important en Algérie, malgré son retrait officiel... Ce n'est pas un appel au Coup d'Etat. En Algérie, on fonctionne par une sorte de consensus politique entre différents clans, sur les plans politiques, économiques, militaires... Il y a cette recherche de consensus."

Pourrait-on appliquer la procédure d'empêchement comme aux Etats-Unis ?

"C'est une des hypothèses posées dans la presse, l'article 88, procédure visant à empêcher... Mais pour l'instant c'est encore au stade de l'hypothèse. Tout le monde pense à 2005 : Bouteflika avait fait sa réapparition tout à coup après une très longue absence. Là, plus les jours passent, moins on y croit."

Document Europe1

64 dilem 13042909582064 dilem 13050109372564 dilem 13050610370064 dilem 13050807584664 dilem 13051009341364 dilem 13051209385264 dilem 13051709410964 dilem 13051810082764 dilem 13052210050864 dilem 13052710085264 dilem 13052811153764 dilem 13052910451764 dilem 13060212373864 dilem 13060509085364 dilem 13060810131864 dilem 13061010531164 dilem 1304281123392013061220130611 dilem boutefhic boutef

64 dilem boutef

Voir les commentaires

Hollande en Algérie

Publié le par fethiok

hollande hichollande dilem

hollande dilem2

hollande hic2

Voir les commentaires

Rassemblement à Grenoble: HALTE AU MASSACRE à GAZA

Publié le par fethiok

 

Halte à un nouveau  massacre à GAZA

Mobilisons - nous

L’AFPS 38, l’Association des Palestiniens en France de Grenoble,  les organisations du Collectif Isérois pour la Palestine et d’autres organisations appellent à un rassemblement

lundi 19 novembre 2012 à 18H place Félix Poulat

pour protester contre l’attaque israélienne contre Gaza et exiger une ferme intervention de la France.

 

Comme en 2008, on est en présence de calculs électoraux israéliens auxquels s’ajoute la tentative de faire échouer la candidature palestinienne à l’ONU.

La France ne doit pas se contenter de « déplorer » ou d’appeler dérisoirement « à la retenue ». Elle doit s’attaquer aux causes, agir pour mettre fin au blocus de Gaza et sanctionner la fuite en avant mortifère de dirigeants israéliens qui à ce jour sont forts de leur impunité.

 

Arrêt des bombardements sur Gaza

Levée immédiate du blocus de Gaza

Halte à l’impunité d’Israël : des sanctions immédiates

Israël doit se plier au droit international

L’ONU doit reconnaître l’Etat de Palestine.

Venez Nombreux et nombreuses à ce rassemblement

 

Lettre d'André Nouschi écrite en 2009; mais toujours d'actualité.

Le 3 janvier  2009                  

 

 

 

 

                        Monsieur l’Ambassadeur,

 

            Pour vous c’est shabat, qui devait être un jour de paix mais qui est celui de la guerre. Pour moi, depuis plusieurs années, la colonisation et le vol israélien des terres palestiniennes m’exaspère. Je vous écris donc à plusieurs titres: comme Français, comme Juif de naissance et comme artisan des accords entre l’Université de Nice et celle de Haiffa.

 

            Il n’est plus possible de se taire devant la politique d’assassinats et d’expansion impérialiste d’Israël. Vous vous conduisez exactement comme Hitler s’est conduit en Europe avec l’Autriche, la Tchécoslovaquie. Vous méprisez les résolutions de l’ONU comme lui celles de la SDN et vous assassinez impunément des femmes, des enfants; n’invoquez pas les attentats, l’Intifada. Tout cela résulte de la colonisation ILLEGITIME  et ILLEGALE QUI EST UN VOL. Vous vous conduisez comme des voleurs de terres et vous tournez le dos aux règles de la morale juive. Honte à vous: Honte à Israël ! Vous creusez votre tombe sans vous en rendre compte. Car vous êtes condamné à vivre avec les Palestiniens et les états arabes. Si vous manquez de cette intelligence politique, alors vous êtes indigne de faire de la politique et vos dirigeants devraient prendre leur retraite. Un pays qui assassine Rabin, qui glorifie son assassin est un pays sans morale et sans honneur. Que le ciel et que votre Dieu mette à mort Sharon l’assassin. Vous avez subi une défaite au Liban en 2006. Vous en subirez d’autres, j’espère, et vous allez envoyer à la mort de jeunes Israéliens parce que vous n’avez pas le courage de faire la paix

 

            Comment les Juifs qui ont tant souffert peuvent ils imiter leurs bourreaux hitlériens ? Pour moi, depuis 1975, la colonisation me rappelle de vieux souvenirs, ceux de l’hitlérisme. Je ne vois pas de différence entre vos dirigeants et ceux de l’Allemagne nazie !

 

            Personnellement, je vous combattrai de toutes mes forces comme je l’ai fait entre 1938 et 1945 jusqu’à ce que la justice des hommes détruise l’hitlérisme qui est au coeur de votre pays. Honte à Israël. J’espère que votre Dieu  lancera contre ses dirigeants la vengeance qu’ils méritent. J’ai honte comme Juif, ancien combattant de la 2ème guerre mondiale, pour vous. Que votre Dieu vous maudisse jusqu’à la fin des siècles! J’espère que vous serez punis.

 

André Nouschi

 

 

Professeur honoraire de l’Université

 

 

* André Nouschi, qui fut combattant de la France libre, est l'auteur de nombreux ouvrages et notamment d’un, maintenant bien oublié, sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises durant la période coloniale jusqu'en 1919 (PUF, 1961). Ce livre, décisif, avait en son temps été salué par le ministre du GPRA et historien nationaliste algérien Ahmed Tafiq al-Madanî comme "la goutte d'eau qui s'offre au voyageur après la traversée du désert".

 

André Nouschi a été enseignant à l'université de Tunis, et il est professeur honoraire de l'université de Nice. 

Intervention Cohn Bendit

http://www.youtube.com/embed/dpFLlg8pHZE




Voir les commentaires

Le Qatar est-il en train d'acheter la France et sa diplomatie à grands coups d'investissements ?

Publié le par fethiok

Le Qatar accumule les investissements en France. Foot, immobilier, banlieues... Avec son poids financier, le pays semble se donner les moyens de mettre sous pression la diplomatie française, qui n'ose pas froisser son "généreux ami"...
dilem 1jpg

Voir les commentaires

20 ans après, Aung San Suu Kyi récupère enfin son Nobel de la Paix

Publié le par fethiok

Nobel

Voir les commentaires

Il finance le terrorisme au SAHEL: L'émir du Qatar continue à faire des siennes

Publié le par fethiok

 
 Les efforts de l'Algérie et de la communauté internationale pour venir à bout du terrorisme au Sahel sont contrariés par le Qatar.

Alors que l'Algérie et ses partenaires fournissent des efforts titanesques pour venir à bout des terroristes au Sahel, l'émir du Qatar est en train de renflouer ses caisses faisant fi de la solidarité internationale demandée par toutes les nations. Comment en est-on arrivé à cette situation ubuesque?

Mais d'abord, voici les faits. Le scandale est révélé par l'hebdomadaire satirique français Le Canard enchaîné. On y apprend que l'émir du Qatar, le cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani, a livré une aide financière aux mouvements armés qui ont pris le contrôle du Nord du Mali.
Et parmi ces groupes qui ont reçu les dollars qataris, figure le fameux Mujao qui retient en otage sept diplomates algériens depuis le 5 avril dernier. Selon la publication, c'est la direction du renseignement militaire (DRM) qui relève du chef d'état-major des armées françaises, qui a recueilli des renseignements selon lesquels les insurgés du Mnla, les mouvements Ançar Dine, Al Qaîda au Maghreb islamique et le mouvement du djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) ont reçu une aide en dollars du Qatar.

Personne ne connaît le montant versé par les Qataris, mais la chose reste suffisamment dangereuse et menace la stabilité de l'Algérie, car cette partie du Nord du Mali partage 1300 km de frontière avec le pays. Quelles sont les visées du Qatar? En plus du désir de se venger des pays qui l'ont éconduit, qui refusent d'être engloutis par la vague des «révolutions» arabes, il y a la volonté de faire main basse sur les richesses des sous-sols du Sahel. On évoque même des négociations discrètes qui ont déjà débuté avec Total, le géant pétrolier français, pour une exploitation prochaine du pétrole découvert dans le nord désertique du Mali. C'est la copie conforme du scénario qui s'est déroulé en Libye (le Qatar ayant même envoyé une unité militaire qui a participé aux côtés des forces de l'Otan qui ont détruit ce pays) autre pays frontalier de l'Algérie. Le Qatar est un pays moins vaste que la daïra de Draâ El Mizan (wilaya de Tizi Ouzou), dont la population est moins importante que celle de la wilaya d'Oum El Bouaghi, mais a des ambitions démesurées. Compte-t-il sur ses dollars pour concurrencer d'autres leaders du Monde arabe et se poser comme acteur principal au Moyen-Orient?

Dans ce cas, quelle serait la réaction de ses alliés occidentaux? Le laisseront-ils financer les terroristes pendant longtemps encore et continuer à menacer la paix et la sécurité au niveau mondial?

Nos partenaires, comme la France et les Etats-Unis, pour ne citer que ceux-là, resteront-ils les yeux fermés devant ces atteintes à la sécurité au risque de voir leurs intérêts menacés? Ce n'est pas sûr. Pour s'en convaincre, il suffit de rappeler cette déclaration d'Hillary Clinton, chef de la diplomatie américaine, lors du Forum global de lutte contre le terrorisme à Istanbul, qui soutient la criminalisation du paiement de rançon aux preneurs d'otages.

C'est exactement le point de vue que défend, depuis des années, l'Algérie au sein de l'ONU et qui a suscité l'adhésion de nombre de pays.La réaction de la France aux agissements du Qatar sont moins encourageants.

Selon le Canard enchaîné, le (nouveau) ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n'ignore aucune des mauvaises nouvelles arrivées d'Afrique subsaharienne.

En outre, dès le début de cette année, plusieurs notes de services secrets français ont alerté l'Elysée sur les activités de l'émirat du Qatar. Mais le président Sarkozy n'y a pas donné suite pour ne pas incommoder le cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani. L'Algérie, par la voix de son ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, rappelle que les efforts collectifs, structurés autour d'une stratégie régionale commune ont commencé à donner des résultats très encourageants, «contrariés malheureusement par les événements qui ont eu lieu au Mali».

Aidés par le Qatar, devrait-il ajouter. Les rappels de M.Messahel ont été faits à Istanbul lors des travaux du Forum global de lutte contre le terrorisme, coprésidés par Hillary Clinton, et par Ahmet Davutoglu, ministre turc des Affaires étrangères. De nombreux pays ont exprimé, par ailleurs, leur disponibilité à coopérer avec les pays du Sahel pour un partenariat avec la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme. Cette volonté était perçue lors de la Conférence d'Alger de septembre 2011 sur le partenariat, la sécurité et le développement au Sahel.

Source: L'expression
 
Qatar
PS: Le Paris Saint Germain, club de la capitale a été racheté par des fonds Qataris.

Voir les commentaires

Algérie: Larbi OULD KHELIFA, FLN, doyen des députés, président de l'Assemblée nationale

Publié le par fethiok

 

ouldkhelifa jpg

Le doyen de l'Assemblée nationale algérienne issue des élections du 10 mai, M. Larbi Ould Khelifa, 74 ans, membre du Front de Libération nationale (FLN), a été élu ce samedi président de cette institution, a constaté un journaliste de l'AFP.

Seul candidat à ce poste, il a été élu à mains levées lors de la première séance plénière des 462 députés de la 7e législature, majoritairement (208) membres du FLN. Khelifa était le candidat du FLN, le parti majoritaire et présidentiel, et de son allié le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Né à Béjaia (à 250 km à l'est d'Alger), membre du gouvernement dans les années 80, plusieurs fois ambassadeur, le nouveau président de l'Assemblée nationale est actuellement le Président du Haut conseil de la langue arabe.

Les 24 députés du Parti des Travailleurs (PT, extrême gauche) de Louisa Hanoune se sont retirés de la salle, un de ses députés déclarant que le PT "n'était pas concerné par l'élection du président de l'Assemblée".

Pour le Front des Forces socialistes (FFS), le plus vieux parti d'opposition du Kabyle Hocine Aït Ahmed, Belkacem Amarouche a refuser de "cautionner l'élection du président de l'Assemblée avant l'adoption d'un règlement intérieur" ce qu'avait refusé M. Ould Khelifa en demandant qu'on n'intervertisse pas les procédures.

L'Assemblée a ensuite été levée.

Dans la matinée, juste après l'appel des 462 députés, les 49 islamistes de l'Alliance Algérie Verte (AVV) arborant des pancartes "Non à la fraude" sont sorti boycottant la séance.

Voir les commentaires

Investiture

Publié le par fethiok

hic hollande

dilem carla

plantu-investiture-hollande-eadf0

Voir les commentaires

Algérie: vers quel changement?

Publié le par fethiok

dilem 10hic 10dilem 10mai1dilem 10mai
hic mai

Hic député

Hic député1

Hic député2
hic député3
dilem dépu 1
hic député4
dilem vote
*Sourate= verset du Coran.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>