Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Euphorique

Publié le par fethiok

Les joies du monde sont notre seule nourriture. La dernière petite goutte nous fait encore vivre.

 

 

dicton 2

Voir les commentaires

La joie et la tristesse

Publié le par fethiok

Chapitre VII


 

La joie et la tristesse

 

 

Une femme dit alors : Parle-nous de la Joie et de la Tristesse.

Il répondit :

Votre joie est votre tristesse sans masque.

Et le même puits d'où jaillit votre rire a souvent été rempli de vos larmes.

Comment en serait-il autrement ?

Plus profonde est l'entaille découpée en vous par votre tristesse, plus grande est la joie que vous pouvez abriter.

La coupe qui contient votre vin n'est-elle pas celle que le potier flambait dans son four ?

Le luth qui console votre esprit n'est-il pas du même bois que celui creuse par les couteaux ?

Lorsque vous êtes joyeux, sondez votre coeur, et vous découvrirez que ce qui vous donne de la joie n'est autre que ce qui causait votre tristesse.

Lorsque vous êtes triste, examinez de nouveau votre coeur. Vous verrez qu'en vérité vous pleurez sur ce qui fit vos délices.

Certains parmi vous disent : La joie est plus grande que la tristesse", et d'autres disent: "Non, c'est la tristesse qui est la plus grande.

Moi je vous dit qu'elles sont inséparables.

Elles viennent ensemble, et si l'une est assise avec vous, à votre table, rappelez-vous que l'autre est endormie sur votre lit.

En vérité, vous êtes suspendus, telle une balance, entre votre tristesse et votre joie.

Il vous faut être vides pour rester immobiles et en équilibre.

Lorsque le gardien du trésor vous soulève pour peser son or et son argent dans les plateaux, votre joie et votre tristesse s'élèvent ou retombent.

 

                                                                    Gibran KHALIL

Voir les commentaires

Divergence

Publié le par fethiok

Au cinéma, ce qui marche bien, ce sont les scènes de rencontre. Au théâtre, ce sont les scènes de rupture.

 

dicton 1

Voir les commentaires

Lettre d'une épouse

Publié le par fethiok

 

Mon Chéri,

Ne t’étonne pas si tu trouves le canapé totalement recouvert de papier bulle et posé au milieu du salon, c’est normal, une entreprise va passer le prendre pour le livrer chez son nouveau propriétaire car je l’ai vendu cet après-midi.

 

Je vois déjà tes sourcils se froncer et la colère te monter au nez mais mon amour, laisse-moi te dire que je n’ai PAS FAIT EXPRES !

 

Te souviens-tu quand tu m’as dit qu’en plus de tout gérer à la maison, l’entretien, les papiers divers et les trois nains que tu m’as faits (en me disant à chaque fois que tu savais «  sauter en marche ») je devais trouver un emploi ? Et bien, comme je ne trouvais pas le temps de travailler, j’ai trouvé un moyen de faire de l’argent rapidement sans sortir de chez soi ou presque : EBAY !

 

Au passage ne cherche plus les vieilles baskets répugnantes que tu ne voulais pas jeter, un collectionneur les as achetées, à moins que ce ne soit un fermier pour faire du fumier.

 

Mais revenons à EBay, c’est vraiment merveilleux de pouvoir enfin se faire un peu d’argent de poche en vendant les choses dont nous n’avons plus besoin ! Surtout depuis qu’à cause de la «  crise » tu m’as supprimé mes rares sorties avec mes copines, mon rendez-vous biannuel chez le coiffeur et les visites chez mes parents sous prétexte que ça consomme de l’essence !

 

Te souviens-tu de ce très joli sac à main dont tu me demandais très inquiet, si je ne l’avais pas payé trop cher ? C’est ta collection de verres de bière qui l’a sponsorisé, je me suis dit que tu serais d’accord, toi qui ne penses jamais à mon anniversaire ou ne sais jamais quoi m’offrir !

 

J’ai aussi vendu la tondeuse, la perceuse, la ponceuse  et le taille-haie  puisque de toute façon tu ne t’en approches jamais.

 

Tes polars sont partis comme des petits pains, ainsi que toutes les chemises que tu ne portes plus depuis que tu as tant d’embonpoint.

 

Enfin tu vois, je suis de nouveau « rentable » puisque j’arrive à gagner de l’argent ! Le seul hic c’est que je me suis laissée emporter, et j’ai malheureusement aussi vendu ta chère télé (non ne cherche pas, elle n’est déjà plus là) et ton canapé adoré.

 

 

Depuis 15 ans que je te supporte pratique, je sais qu’à ce stade de la lecture tu fulmines et cherche ta batte de baseball pour m’administrer la correction que je mérite.  Ne la cherche pas plus loin, je l’ai vendue aussi et ne me cherche pas non plus : je suis partie avec le postier !

 

 

Un charmant Monsieur que j’ai vu tous les matins depuis six mois que je vends sur EBAY, il adore les enfants et a déjà demandé sa mutation pour que nous nous rapprochions de chez mes parents.

 

 

Je te laisse tout ce qui reste dans la maison à l’exception de l’ordinateur,  dont je vais avoir besoin pour aider mes parents à se débarrasser de tout ce que tu as entassé dans leur grenier parce que le notre était trop petit.

 

 

Je te souhaite tout de même une très belle vie et si toutefois tu cherchais une autre bonne femme pour t’accompagner dans tes vieux jours, EBay a aussi une section «  petites annonces ». Malheureusement, comme je ne suis plus là,  tu devras la mettre en ligne tout seul, mais dans ma grande mansuétude et comme je sais que tu n’as pas l’habitude, je t’ai préparé un modèle.

 

 

«  Gros porc, aucune hygiène personnelle, handicapé moteur (incapable de faire fonctionner un appareil électroménager), légèrement obtus et carrément macho cherche compagne : bonne cuisinière, ménagère et économe n’aimant ni le romantisme, ni les restaurants, encore moins les activités en dehors de la cuisine et du lit conjugal. »

 

Je te souhaite bien du courage pour réapprendre à

 

-faire cuire des pâtes,

 

- trouver où ils ont planqué le supermarché dans notre village,

 

- comprendre comment fonctionne la machine à laver.

 

 

Si je n’étais déjà comblée par l’amour de mon postier, rien que l’idée de ta tête, à poil devant la machine à laver lorsque tu auras compris que cette satanée machine ne te rend pas les habits secs, pliés et repassés, me rend folle de joie.

 

Adieu !

EBay change la vie !!

Voir les commentaires

Repose en Paix Michel Germaneau

Publié le par fethiok

michel-germaneau

 "Si on tue un homme, c'est comme si on tuait l'humanite."

bb19

 

Tes assassins;eux;ne connaîtront jamais la paix"

 

 

 

Voir les commentaires

Courant !

Publié le par fethiok

Water Effect

 

L'eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu'une cascade.

 

dicton 25 7

Voir les commentaires

Vizille

Publié le par fethiok

DSCF5589

DSCF5591

DSCF5583

Château de Vizille

 

Voir les commentaires

Langage

Publié le par fethiok

langue

En dehors du français, il y a une seule langue nationale que la Constitution tolère : la langue de bois !

 

 

dicton 24 7

Voir les commentaires

Le Tour de France des expressions

Publié le par fethiok

 

Une "risatta", "il est coco", "ça fugnotte"... La langue française est chargée d’expressions locales couramment utilisées. Mais savez-vous ce qu’elles signifient ? Embarquez pour notre tour de France des expressions régionales. Une "risatta", "il est coco", "ça fugnotte"... La langue française est chargée d’expressions locales couramment utilisées. Mais savez-vous ce qu’elles signifient ? Embarquez pour notre tour de France des expressions régionales. Une "risatta", "il est coco", "ça fugnotte"... La langue française est chargée d’expressions locales couramment utilisées. Mais savez-vous ce qu’elles signifient ? Embarquez pour notre tour de France des expressions régionales.

 

Les expressions ch'tis

 

Les expressions ch'ti animent les conversations dans le Nord-Pas-de-Calais. Récemment, elles ont été redécouvertes, au travers du film Bienvenue chez les Ch'tis de Dany Boon.
Le Ch'ti, c'est quasiment du picard, c'est une sorte de patois de la langue picarde. En voilà quelques expressions :

A l'arvoyure !
Au plaisir de se revoir !

All' est bélote !
C'est une belle fille !

All' est belle comme un oignon, in 'peut point l'arweitier sins braire !
Elle est belle (affreuse) comme un oignon, on ne peut pas la regarder sans pleurer !

Ch'est comme si in pétot dins in violon pour i donner du son !
C'est comme si on pétait dans un violon pour lui donner du son ! (Ça ne sert à rien)

Ch'est d'el pichate ed'baudet !
C'est de la pisse de baudet ! (C’est de la mauvaise bière)

Tu vas pas en chier une pendule !
Tu ne vas pas en faire un fromage !

Une Wassingue : une serpillère
Une Caillère : une chaise
Raviser : regarder

 

 

Les expressions normandes

 

Entre les expressions, les proverbes ou encore les dictons, les Normands ne savent plus où donner de la tête. Le normand est un des plus importants patois de la langue d'oïl. Voici une liste qui présente quelques mots ou prononciations propres au normand.

"Aimable comme une vache qui bute" : quelqu'un de pas aimable du tout

"Etre franc comme un âne qui recule" : n'en faire qu’à sa tête

"C'est du latin feuillu" : c'est un langage incompréhensible

"Avoir de l'allonge" : avoir un bon travail

"Faire des petits pieds" : être enceinte

"Semer de la violette devant un cochon" : adopter un remède inadapté

"A t'entôt !" : à cet après-midi !
Une goule : une figure
La clenche : la poignée de la porte

 

Les expressions parisiennes

 

Historiquement, l'argot parisien a deux sources : les métiers et les voleurs. Il vise à exclure tout tiers de la communication. Certaines expressions comme "l'oseille", une "meuf" ou encore "bouffer" sont encore couramment employées dans les rues de la capitale et ailleurs en France. En voici quelques-unes :

A Paris, il existe de nombreuses façons de parler d'argent : des balles, des biftons, du blé, du fric, des pépètes, du pognon, des radis, des ronds ou encore de la thune...
Boire de l'alcool se dit familièrement tiser, bibiner, se mettre la tête...
Une femme peut être une fraîcheur, une frangine, une feumeu, une gonzesse, et même une meuf...
Becqueter, bouffer, boulotter, casser la croûte, daller, casser la dalle.... Ces verbes veulent tout simplement dire manger.
Un policier est un bleu, un flic, un képi, un keuf, un poulet, un schmitt...
Frapper peut se dire péter, ruiner, éclater, terminer...

 

 

Les expressions bourguignonnes

 

Le bourguignon est une langue d'oïl parlée en Bourgogne. Il est constitué de vieux français, de gallo-romain et autres mots celtiques. Cette langue ne se parle quasiment plus. En revanche de nombreuses expressions subsistent :

Un bouquetiot est une jolie expression qui signifie un bouquet
Un bêtiolot est une personne peu stupide
Se beugner signifie se cogner
Un cornard est le terme qui désigne un cornichon alors qu'une chopine signfie une bouteille de vin.
Pour parler d'une petite averse, les Bourguignons utilisent l'expression : un guèrau.
Une naquotte est une dent et les oillots sont les yeux
Un mouniou : petit garçon
Yoben : c'est bien
Yopeu : pas beaucoup

 

Les expressions de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur

 

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et particulièrement la ville de Marseille, s'est trouvée aux confluents commerciaux du bassin méditerranéen. Ainsi, sa culture a été enrichie, notamment dans son langage. C'est ce mélange qui a fait naître ces expressions :

"Des alouettes sans tête" sont des paupiettes de veau.
Un mino désigne un petit garçon.
Le chaney c'est le benjamin de la famille.
Une paille est une fille tandis qu'un payou est un garçon.
"La cara que t'as!" : la tête que t'as !
Etre torchon comme être chiffon veulent dire être fatigué.
Filer la main veut dire aider

 

Les expressions lorraines

 

Riche d'une culture vivante, nourrie d'un passé créatif, la Lorraine a des expressions qui lui sont propres :

Pour faire référence à un bleu, les Lorrains parlent de beugne.
Une Altata est une personne une peu folle
Une Voyotte est une ruelle, un chemin étroit. Le clarteux désigne quant à lui un appartement lumineux.
Spritzer : éclabousser
La schnoudel : la morve
Une chalatte : une gouttière

Vosges
Voici quelques expressions dérivées du patois vosgien. Celui-ci n'est pratiqué que par 1% de la population. Ces expressions, comme la prononciation de certains mots sont particulières, en voici une sélection :

Dans les Vosges, la locution "Moooon" fait référence à la surprise.
L'étrange expression "je sors de rentrer" signifie "je viens de rentrer".
A la royotte !, à la royure ! : à la prochaine !, à bientôt !
En ce qui concerne la nourriture, les brimbelles sont des myrtilles, les jaunirons sont des girolles et les vautes sont des crêpes.
Une névreuse est une femme maniaque (hygiène).
Une zaubette est quant à elle une gamine généralement malicieuse.

 

Les expressions corses

 

La fierté corse est liée au sentiment nationaliste des habitants de l'île de Beauté. De la même manière, ils ont des expressions qui leur sont propres.

"Macagner quelqu'un" c'est lui faire une farce, une blague.
Une "risatta" indique une rigolade.
Stragner renvoie à une personne antipathique ou étrange.
Un Gaulois c'est tout simplement un Français.
Le légendaire "Babin" : s’il est prononcé sous la forme interrogative, cela veut tout simplement dire "ça va ?".
"Monta a sega" est synonyme de prétentieux.

 

Les expressions lyonnaises

 

Le parler lyonnais actuel est une variante régionale du français.

A Lyon, pour demander l'heure, vous entendrez sûrement "c'est quelle heure ?".
Attraper un rhume se dit "prendre un rhume".
Une gâche est une place
"Je me suis déchiré" équivaut à "je me suis trompé"
Pour expliquer une panne d'oreiller, il est courant d'utiliser :"tu t'es oublié".
Une gognandise est une bêtise
Frouiller : tricher
Un pélo n'est autre qu'un mec
Une fenotte : une femme
Une bambane : quelqu'un de paresseux
Une gâche : une place

 

 

Les expressions auvergnates

 

L'auvergnat est un dialecte qui s'éteint peu à peu, certaines expressions sont pourtant bien présentes dans le quotidien des habitants de cette région.

Se chivader signifie tomber
Bouillérer équivaut à lutter dans la neige quand on est embourbé en voiture (notion de peine)
Tranchumer : traverser (par-dessus) une barrière par exemple
Un asticot attaché à un hameçon est un godin

Les expressions bretonnes

 

Voici quelques expressions bretonnes :

L'enfant est familièrement appelé le marmouz.

Il est coco : il est mignon.
Un guennec est un imbécile.
Un bouchon d'listri : un chiffon pour faire la vaisselle, un torchon.
Un tapis se dit d'une couverture et Drailler correspond au verbe casser.

 

Les expressions franc-comtoises

  

Les Francs-Comtois ont eux aussi droit à leur langue et à leurs expressions spécifiques. En voici quelques-unes :

"Ca fugnotte" signifie que quelque chose ne sent pas bon.
Bleuter se traduit par faire l'école buissonnière tandis qu'un colleton est une anti-sèche.
un affutiau : sale gamin
un viausse : un chien tout fou

 

Voir les commentaires

Habillé!

Publié le par fethiok

La nudité est une absence de vêtements qui ne manque pas d'effets.

 

dicton19 7

Voir les commentaires

1 2 3 > >>