Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

France 5 : L’Algérie à l’épreuve du pouvoir 1962-2012

Publié le par fethiok

Diffusé dimanche 30 septembre à 22h et le 7 octobre à 22h sur France 5, le dyptique L’Algérie à l’épreuve du pouvoir 1962-2012, le film d’Hervé Bourges, réalisé par Jérôme Sesquin, est appelé à faire date dès lors qu’il plonge avec pertinence au cœur du pouvoir algérien et des lettres politiques qui n’ont cessé de l’agiter un demi-siècle durant.

  Ce documentaire historique est tout d’abord fort bien structuré deux parties de 60 minutes : «L’ère autoritaire (1962-1988)» et «L’ère des tempêtes (1988-2012)». Les principaux épisodes de cette saga du pouvoir sont remarquablement mis en perspective grâce à l’agencement judicieux d’interviews et d’archives, les uns et les autres éclairant des faits historiques et des zones d’ombre, même si certains demeureront dans la non-élucidation (les assassinats politiques notamment).

Le mérite principal de ce travail sérieux de documentariste est l’absence de tout présupposé idéologique ou de jugement des acteurs de la vie politique algérienne, approchés de manière telle qu’ils s’expriment le plus souvent avec une sincérité rarement entendue de la bouche de responsables politiques algériens. La grande connaissance, sans doute, d’Hervé Bourges du pays, de ses us et coutumes, de la sphère politique et de ses représentants a constitué un atout non négligeable à même de susciter confessions et réflexions dans une interface éclairante.

Le premier comme le deuxième volet mettent en lumière une caractéristique fondamentale du jeu politique algérien : la prise de pouvoir et l’absence de règles démocratiques qui auraient garanti le libre exercice électoral des citoyens. La crise de l’été 1962, par exemple, marque la fin de la légitimité incarnée par le GPRA et le recours systématique au coup de force illustré par «le réajustement révolutionnaire» du 19 juin 1965, qui porte de manière définitive l’armée nationale à l’exercice réel du pouvoir, même si la mainmise sur les institutions est parfois plus ou moins visible ou plus ou moins masquée. Les nombreux témoignages des personnalités questionnées mettent en lumière la volonté de Boumediène et de ses proches d’accaparer le pouvoir avec la complicité de Ben Bella qui ne s’en cache pas, convaincu que son charisme va asseoir son autorité et sa dérive dictatoriale adossées à une sécurité militaire, dont le rôle ne cessera de croître jusqu’à peser sur les choix politiques et sur celui des hommes.

Au vu de ces deux heures de projection, nombre de téléspectateurs peu au fait des réalités politiques algériennes – et surtout les plus jeunes – vont réaliser combien l’histoire contemporaine de leur pays leur a été dissimulée, tronquée, manipulée au nom des enjeux de pouvoir qui ont parfois confiné à l’erreur, propre aux apprentis sorciers (voir les prévisions erronées des services secrets au moment des législatives de 1991-1992 qui vont plonger la société algérienne dans les ténèbres et la tragédie de la décennie noire).

La qualité première de ce document télévisuel réside dans le choix pertinent des intervenants et acteurs. C’est ainsi que nous entendons les derniers propos publics de Ben Bella qui décédera peu après. Deux personnalités ressortent par la justesse de leurs analyses, à savoir Lakhdar Brahimi, longtemps ambassadeur, et Rédha Malek, négociateur à Evian et ancien Premier ministre. L’un comme l’autre empêchent de conclure au «tous pourris».

La classe politique algérienne n’a été ni blanche ni noire et la corruption est aussi omniprésente comme fléau consanguin. Mais la nature même du régime ne pouvait que privilégier la médiocrité et nuire à l’émergence d’une véritable élite politique.

Signalons également les propos empreints de distance de l’historien Abdelmadjid Merdaci. Des erreurs ont donc été commises depuis le choix d’une stratégie de développement (l’industrie industrialisante) jusqu’à la mauvaise gestion (et les calculs erronés) de l’islamisme. On déplore toutefois l’absence de Bouteflika de ce casting royal et le fait que Khalida Toumi exhume son passé de pasionaria plutôt que de répondre sur les raisons de son ralliement à Bouteflika.

Mais ce ne sont là que des remarques secondaires, dès lors que l’ensemble des faits évoqués et des propos tenus par les uns et les autres ne souffrent, eux, d’aucune réserve majeure. Nous pourrions détailler et relever telle ou telle phrase, tel ou tel aveu, telle ou telle réflexion. Mais il est préférable d’enclencher les magnétoscopes et de voir et revoir cette Algérie à l’épreuve du pouvoir (référence à un livre d’Hervé Bourges portant le même titre) qui témoigne avant tout de l’amour indéfectible porté par cet ancien journaliste à une Algérie qu’il a connue, qu’il a servie et qu’il porte dans son cœur à jamais. En tout cas, ce document par sa pertinence et le souci pédagogique pour les non-initiés n’est pas sans rappeler la qualité extrême des films produits par la BBC (Israël et les Arabes en particulier).
hic 2

Voir les commentaires

Brèves

Publié le par fethiok

Gif corps tetes 60501

 

 

 

La première :

A la pause déjeuner lors d'une réunion des grands pontes d'EDF, au moment de boire le champagne, un des directeurs dit :

" Savez-vous qu'à l'origine, la forme des coupes à champagne est la reproduction du galbe du sein de Mademoiselle de Maintenon ? "

Tout ce beau monde s'esbaudit devant tant d'érudition de la part de ce directeur, quand après un blanc, une des directrices demande :

" Et pour les flûtes ? "

Un ange passe dans l'assemblée, puis tout le monde éclate de rire en regardant la malheureuse rouge de honte.

La deuxième :Gif corps tetes 60741

Une présentatrice du journal télévisé, le lendemain d'un jour où il aurait dû neiger mais où cela ne fut pas le cas, s'est retournée vers le Monsieur météo pour lui demander :

" Alors, Laurent, où sont les 20 centimètres que vous m'avez promis hier soir ? "

Non seulement, le monsieur météo a dû quitter le studio, mais également la moitié de l'équipe télévisée qui était écroulée de rire..

La dernière :Gif corps tetes 60781

Dans une classe de biologie, le professeur explique que le sperme contient un taux de glucose très élevé.

Une jeune fille de première année lève la main et pose la question :

- Si je comprends bien, vous êtes en train de dire qu'il y a autant de glucose dans le sperme que dans le sucre

- C'est vrai.

La jeune fille réfléchit un peu puis relève la main et demande :

- Dans ce cas, pourquoi cela n'a-t-il pas un goût de sucre ?

Après quelques secondes d'un silence étonné, la classe entière éclate de rire, et la pauvre fille, prenant conscience de ce qu'elle vient de dire malencontreusement, vire au rouge brique, ramasse ses affaires, et sort de l'amphi.

Cependant, sur le chemin de la sortie, elle entend la réponse du professeur, très pince-sans-rire :

- Mademoiselle, c'est parce que les papilles gustatives sont sur le bout de la langue, et non au fond de la gorge.

 

                                                                                                                                                                                      Gif corps tetes 60641

Gif corps tetes 60721

 

 

 

 

                                                                                                 Gif corps tetes 60511

Voir les commentaires

Naïla

Publié le par fethiok

En ce jour, mercredi 26 septembre 2012 à deux heures trente du matin, la petite Naïla,4 kilos de bonheur, est venue au monde pour égayer le foyer de ma fille et faire de moi par la même occasion, pour la première fois, un grand-père heureux.
Amities 1283

 

Naïla peut apparaître plus dure, plus stricte, qu'elle ne l'est en réalité... En fait, elle est hypersensible et somme toute assez vulnérable. Face à l'hostilité, elle a souvent tendance à se replier sur elle-même, en évitant les affrontements. Pourtant, c'est une femme courageuse, fière, déterminée, qui déteste l'injustice, la flatterie, le mensonge, et est tout à fait capable de commander et d'assumer des responsabilités. Elle possède un esprit novateur et a besoin de vivre ses propres expériences, capable en cela de se sacrifier pour une cause qui la touche. C'est une femme assez complexe. Elle est souvent partagée entre un côté égocentrique, autoritaire, exigeant, surtout si elle est née un 1, 10, 19, 28, ou si elle possède un chemin de vie 1. A l'opposé se trouve en elle un autre côté, altruiste, idéaliste, surtout si elle est née un 9, 18, 27, ou si elle possède un chemin de vie 9. Enfant, Naïla est sage, disciplinée et réservée. Elle est autonome et se révélera une sœur aînée remarquable, capable de remplacer les parents le cas échéant. Attention toutefeois de ne pas abuser de sa gentillesse, c'est une proie rêvée. Il serait souhaitable de la faire participer à des activités extérieures qui lui permettront de trouver le juste équilibre dans sa relation avec les autres et l'environnement.

Voir les commentaires

Tour Eiffel

Publié le par fethiok

 

 

 

 

 

Paris 2012 9123

Mais oui, je suis une girafe,
M’a raconté la tour Eiffel,
Et si ma tête est dans le ciel,
C’est pour mieux brouter les nuages,
Car ils me rendent éternelle.
Mais j’ai quatre pieds bien assis
Dans une courbe de la Seine.
On ne s’ennuie pas à Paris :
Les femmes, comme des phalènes,
Les hommes, comme des fourmis,
Glissent sans fin entre mes jambes
Et les plus fous, les plus ingambes
Montent et descendent le long
De mon cou comme des frelons
La nuit, je lèche les étoiles.
Et si l’on m’aperçoit de loin,
C’est que très souvent, j’en avale
Une sans avoir l’air de rien.

 

Maurice Carême (1899-1978)

Merci à Renaud link de m'avoir fait découvrir ce très beau texte.

Voir les commentaires

39ème Coupe Icare

Publié le par fethiok



coupe-icare-2012TOUVET 0097

 Saint Hilaire du Touvet dans le brouillard vers 13 heures en ce samedi. Aire de décollage
  TOUVET 0266
 
TOUVET 0098TOUVET 0102
 
TOUVET 0117
TOUVET 0125
 
TOUVET 0131
TOUVET 0135
TOUVET 0145
TOUVET 0151

TOUVET 0171TOUVET 0178
TOUVET 0203TOUVET 0218
TOUVET 0230
 
TOUVET 0240
 
 TOUVET 0261
 
TOUVET 0274
 
 TOUVET 0276
 
 TOUVET 0286
 TOUVET 0315
 TOUVET 0341
 
 
 TOUVET 0375

TOUVET 0384


TOUVET 0401
TOUVET 0407
TOUVET 0415
TOUVET 0437TOUVET 0445TOUVET 0468TOUVET 0499
 

Lumbin, aire d'atterrissage.
 
 
Comme il y a un espace assez important sur ma page...je rajoute des photos d'un atterissage en live. J'évite qu'il ait trop de "blanc" .
TOUVET 0488
 
 
 TOUVET 0489
 TOUVET 0490
 TOUVET 0491
 
 
 TOUVET 0492
 
 TOUVET 0493
 
 
 TOUVET 0494
 
 TOUVET 0495
 
 
 TOUVET 0496
 
 TOUVET 0497
 TOUVET 0498
 
 
 TOUVET 0500
 
 
 TOUVET 0501
 
 TOUVET 0502
 
 
 TOUVET 0503
 
 TOUVET 0504
 TOUVET 0505
 
 
 
 
 TOUVET 0506
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 








 











TOUVET 0499

Voir les commentaires

Ô Père Lachaise !

Publié le par fethiok

Le Cimetière du Père Lachaise est le plus célèbre et le plus grand cimetière de la capitale. Situé dans le 20e arrondissement, il s’étend aujourd’hui sur une surface de 44 hectares.... A l’origine, le domaine avait été acheté par les Jésuites au XVIIe siècle afin d’en faire un lieu de convalescence. Il fut notamment occupé par François d’Aix de La Chaise, dit «Le Père La Chaise», confesseur du Roi Soleil. Le frère du Père La Chaise fit par la suite agrandir le domaine, avant de devoir le céder afin de payer une dette. D’abord abandonnés, les jardins furent ensuite achetés par le Préfet de la Seine au XVIIIe siècle.

Au XIXe siècle, sous l’impulsion du Consul Napoléon Bonaparte, plusieurs nouveaux cimetières furent créés afin de palier le manque de sépultures intra-muros : les cimetières de Montmartre et de Montparnasse virent ainsi le jour hors la ville. En 1803, c’est le Préfet de Paris qui demanda à l’architecte Brongniart de transformer le domaine qui allait devenir le cimetière de l’Est de la ville. L’ouverture du cimetière eu officiellement lieu le 21 mai 1804 avec la première inhumation.
Au cœur du site, le célèbre Mur des Fédérés, marqué par les 147 combattants de la Commune fusillés en 1871 eu pied du mur, incarne le symbole de la lutte pour leurs idées et pour la liberté.

Au fil des chemins verdoyants, vous croiserez les sépultures d’hommes et femmes célèbres reposant au sein du cimetière. En voici quelques noms : Honoré de Balzac, Guillaume Apollinaire, Frédéric Chopin, Colette, Jean-François Champollion, Jean de La Fontaine, Molière, Yves Montand, Simone Signoret, Jim Morrison, Alfred de Musset, Edith Piaf, Camille Pissarro, Oscar Wilde.

Paris 2012 9478
Paris 2012 9456

Paris 2012 9459
Paris 2012 9460
Paris 2012 9466Paris 2012 9468


Paris 2012 9461Tombe de Balzac (1799-1850)
Paris 2012 9471
Tombe d'Orson Welles (1915-1985)
Paris 2012 9473
Tombe de Jim Morrison (1943-1971)













Voir les commentaires

La Dame de Fer sur toutes les coutures (ou presque)

Publié le par fethiok

Paris 2012 9124

Paris 2012 9127

Paris 2012 9148

Paris 2012 9155

Paris 2012 9171

Voir les commentaires

Versailles: Le Grand Trianon

Publié le par fethiok

Paris 2012 9414

Le Grand Trianon a été élevé par Jules Hardouin Mansart en 1687 sur l’emplacement du « Trianon de Porcelaine », que Louis XIV avait fait construire en 1670 pour y fuir les fastes de la Cour et y abriter ses amours avec Mme de Montespan. Le Grand Trianon est sans doute l’ensemble de bâtiments le plus raffiné de tout le domaine de Versailles.

« Petit palais de marbre rose et de porphyre avec des jardins délicieux » selon la description de Mansart qui respecte à la lettre les indications de Louis XIV très impliqué dans cette construction, on ne peut que tomber sous le charme de cet édifice aux proportions élégantes dégageant intimité, douceur et grandeur. Très influencé par l’architecture italienne, ce palais s’étend sur un seul niveau, placé entre cour et jardin, recouvert d’un toit plat, dissimulé par une balustrade, autrefois agrémentée de groupes d’enfants, de vases, de figures sculptées.

Renommé pour ses jardins à la française, ordonnés et géométriques, « rempli de toutes sortes de fleurs d’orangers et d’arbrisseaux vert », nous rapporte Félibien, le « Trianon de Marbre » est entouré, dès sa construction, de plusieurs dizaines de milliers de plantes vivaces et tubéreuses. Enterrées en pots, afin de pouvoir être changées tous les jours, et créer ainsi un spectacle fleuri et embaumé, ces plantes offrent un décor vivant qui anime la perfection de cette architecture tout entière ouverte sur les jardins.

Occupé par Louis XIV, qui y logera sa belle-sœur, la princesse Palatine, son gendre, le duc de Chartres, sa fille, la duchesse de Bourbon, le Grand Trianon est aimé de Marie Leszczinska qui y réside à la belle saison. Marie-Antoinette y donne, quant à elle, quelques représentations, préférant la demeure du Petit Trianon que lui avait offerte Louis XVI. Napoléon Bonaparte, après en avoir ordonné la restauration, y fait de nombreux séjours avec son épouse l’Impératrice Marie-Louise. Le Général de Gaulle prendra, en 1963, l’initiative de remettre en état les lieux pour y accueillir les hôtes de la République et y organiser dans l’Aile nord dite de « Trianon-sous-bois », une résidence du Président de la République.

L’on pourrait dire de Trianon avec Félibien « que les grâces et les amours forment ce qui il y a de plus parfait, dans les plus beaux et plus magnifiques ouvrages de l’art ». Le mobilier originel de Trianon ayant été dispersé à la Révolution, l’aménagement actuel est, à quelques exceptions près, celui du Premier Empire. Napoléon remeuble entièrement Trianon et y vient quelquefois avec Marie-Louise.
Paris 2012 9380

 

 L'allée ombragée qui mène du Château au Grand Trianon.

Paris 2012 9383
Paris 2012 9396

Paris 2012 9386

 

 Paris 2012 9388

 

 

 Paris 2012 9400

 Paris 2012 9401

 Paris 2012 9403

 Paris 2012 9397

 

 Paris 2012 9405

 

 

 

Les Dames du Trianon. 

Cette exposition se propose d’évoquer, par un ensemble de portraits, les femmes, célèbres ou moins connues, qui occupèrent le domaine de Trianon. 

Outre les souveraines, de la reine Marie-Thérèse d’Autriche à l’impératrice Eugénie, sont convoquées dans cette galerie de portraits toutes les femmes de la famille royale ou impériale, mères, sœurs, filles et petites-filles. A leurs côtés, apparaissent des personnages dont la vie a été fortement liée aux souverains, princesses et favorites royales, ainsi que des figures moins connues, dames de la cour ou femmes au service des puissantes.

Ce sont ainsi trois siècles d’histoire de France par les femmes qui défilent sous les yeux du visiteur, permettant d’apprécier à la fois l’évolution des modes et celle du portrait, grâce à des œuvres célèbres signées de Gobert, Rigaud, Nattier, Gérard, Gros ou encore Winterhalter.
Paris 2012 9404

 

 Paris 2012 9413

 

  Paris 2012 9409

 

 

Paris 2012 9417

 

 Paris 2012 9392

 

 

 Paris 2012 9395

 

 

 Paris 2012 9423

 

 

 

 

Paris 2012 9429

 Paris 2012 9427

 Paris 2012 9407

 

                                                                     Autoportrait

  Image du Blog bleuchalou.centerblog.net 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Versailles: le Château

Publié le par fethiok

Classé depuis 30 ans au patrimoine mondial de l’humanité, le château de Versailles constitue l’une des plus belles réalisations de l’art français au XVIIe siècle. L’ancien pavillon de chasse de Louis XIII fut transformé et agrandi par son fils Louis XIV qui y installa la Cour et le gouvernement de la France en 1682. Jusqu’à la Révolution française, les rois s’y sont succédé, embellissant chacun à leur tour le Château.

Galerie des Glaces, Grands Appartements du Roi, Musée de l’Histoire de France : au fil des siècles, le château de Versailles, siège du pouvoir jusqu’en 1789, n’a cessé de se déployer.

Il n'est au départ qu'un modeste château construit par Louis XIII pour la chasse. C'est cet emplacement qui sera néanmoins choisi par Louis XIV pour construire le palais que nous connaissons aujourd'hui, symbole de l'absolutisme royal et incarnation de l'art classique français.

Dans les années 1670, Louis XIV fait notamment aménager les Grands Appartements du Roi et de la Reine. La réalisation la plus emblématique de ces espaces, lieux de parade et de réception par excellence, reste la galerie des Glaces imaginée par Mansart. Au siècle suivant, les agrandissements se poursuivent, avec notamment la construction de la Chapelle et de l’Opéra. Le Château compte aujourd’hui 63 154 m2 répartis en 2 300 pièces.

Si le Château perd sa vocation de siège officiel du pouvoir en 1789, il connaît au XIXe siècle une nouvelle destinée : devenir le Musée de l’Histoire de France, voulu par Louis-Philippe, monté sur le trône en 1830. De nombreuses salles du Château accueillent alors les nouvelles collections retraçant les grands événements de l'Histoire de France, enrichies jusqu’au début du XXe siècle.

Paris 2012 9226Paris 2012 9234Paris 2012 9248Paris 2012 9251Paris 2012 9260Paris 2012 9266Paris 2012 9267Paris 2012 9269Paris 2012 9274Paris 2012 9285Paris 2012 9289Paris 2012 9291Paris 2012 9290Paris 2012 9294Paris 2012 9361Paris 2012 9364Paris 2012 9282Paris 2012 9297Paris 2012 9309Paris 2012 9323Paris 2012 9341Paris 2012 9346Paris 2012 9343Paris 2012 9352Paris 2012 9353Paris 2012 9365

Voir les commentaires

Paris...en août (2)

Publié le par fethiok

Paris 2012 9102Paris 2012 9095

Paris 2012 9126

Paris 2012 9162

Paris 2012 9179

Paris 2012 9180

Paris 2012 9184

Paris 2012 9198

Paris 2012 9207

Paris 2012 9218

Paris 2012 9220

Voir les commentaires

1 2 > >>