Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #politique tag

Du pétrole et des idées

Publié le par fethiok

hic petrolejpg

Voir les commentaires

États Généraux du renouveau- Grenoble 2011

Publié le par fethiok

« 2012 : un nouveau souffle pour la Vème République ?»

 

DSCF6074

 

 

Ségolène Royal, Présidente du conseil régional de Poitou-Charente(PS) Dominique de Villepin, Président de République Solidaire

 

 

DSCF6137-1

DSCF6136

DSCF6126

Voir les commentaires

Frédéric Mitterrand supprime Céline de son calendrier des «Célébrations nationales»

Publié le par fethiok

Fre1

 

Après la polémique lancée par Serge Klarsfeld (Association des fils et des filles de déportés juifs de France), le Ministre de la Culture vient d'annoncer qu'il retirait le nom de Louis-Ferdinand Céline du volume de «Célébrations nationales» dont il avait, pourtant, signé l'avant-propos.

 

La ministre de l'enseignement supérieur, Valérie Pécresse, ainsi que des personnalités telles que Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut ou encore Claude Cohen-Tannoudji, prix Nobel de physique, ont été félicités par Richard Prasquier, le président du Conseil Représentatif des institutions juives de France, pour avoir "recommandé l'annulation" du débat , qui devait avoir lieu le 18 janvier à Normal'Sup, dont l'animateur est Stéphane Hessel, auteur du livre "Indignez-vous!" 

Le même lobby continue à imposer la censure dans notre pays pour une seule pensée UNIQUE.

indignez-vous

Voir les commentaires

À qui le tour?

Publié le par fethiok

dilem manif6hic manif 4jpg

Voir les commentaires

Les immolations continuent dans certains pays arabes

Publié le par fethiok

La vague d’immolation qui touche pour la plupart des jeunes dans certains pays arabes continue.

 

Ce mardi 18 janvier, deux autres égyptiens se sont immolés. 

 

Un homme a tenté de se suicider en s'immolant par le feu à Alexandrie, portant à trois le nombre de cas similaires en Egypte depuis lundi, et à dix au total dans des pays arabes, a-t-on appris auprès des services de sécurité égyptiens.

 

Il s'agit d'un chômeur de 25 ans, Ahmed Hachem al-Sayyed, déficient mental, selon une source au sein des services de sécurité. Il souffre de brûlures au troisième degré.

 

Le même jour, un autre homme, un avocat d'une quarantaine d'années, Mohamed Farouk, a tenté de s'immoler devant le siège du gouvernement au Caire, reproduisant le geste d'un jeune tunisien mi-décembre qui avait déclenché la révolte dans son pays.    

 

Lundi un autre homme avait été blessé en se mettant le feu après s'être aspergé d'essence devant l'Assemblée du peuple au Caire.

 

Cinq cas de blessés à la suite d'immolations par le feu ont également été enregistrés ces derniers jours en Algérie, et un en Mauritanie, soit dix au total dans des pays arabes.

Lundi également, un homme avait commis un acte identique près de la présidence mauritanienne, à Nouakchott.

 

Le même jour, un chômeur algérien de 36 ans a lui aussi tenté de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu avec de l'essence dans la région d'El Oued.

C’est la cinquième personne algérienne qui a tenté ces derniers jours de mettre fin à ses jours en s'immolant par le feu.

 

Source El Watan

dilem manif4

dilem manif3

 

hic manif 3jpg

Voir les commentaires

Le coup de Jarnac

Publié le par fethiok

mitt 2

Mazarine Pingeot, fille illégitime de François Mitterrand et Ségolène Royal (canine).

Voir les commentaires

Nouvelles manifestations violentes en Algérie

Publié le par fethiok

 

Affrontements dans la banlieue d'Alger, jeudi 6 janvier.

 

hic manif

Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont repris vendredi à Alger. De violents incidents ont également éclaté à Annaba, dans l'est de l'Algérie, où des manifestants ont affronté la police.

 

A Alger, dans le quartier populaire de Belouizdad (Belcourt), des groupes de jeunes ont affronté avec des pierres et des bouteilles en verre des policiers déployés en masse et lourdement armés, selon ces sources. Les policiers se sont opposés aux manifestants en faisant usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes.

 

A Annaba, épargnée jusqu'à présent par la contestation qui s'est étendue depuis son début à une dizaine de départements, de violents incident ont éclaté après la grande prière du vendredi dans le quartier populaire dit «gazomètre». Les échauffourées se sont ensuite étendues à la cité voisine des Lauriers-Roses avant que les manifestants ne coupent avec des barricades la principale artère menant vers le Centre hospitalier universitaire de la ville, selon la même source.

«Mal-vivre»

A Oran, la grande métropole de l'ouest algérien, où plusieurs édifices publics avaient été saccagés mercredi soir, les échauffourées ont repris vendredi après-midi dans la quartier du Petit-Lac, à quelque 2 km de la ville. Des dizaines de jeunes ont attaqué avec des pierres des policiers qui ont riposté avec des grenades lacrymogènes.

 

Depuis plus d'une semaine, de petits groupes de jeunes dénoncent un peu partout dans le pays ce qu'ils appellent leur «mal-vivre», que ce soit faute d'emploi -plus de 20% des jeunes sont chômeurs- ou faute de logements.

 

Les jeunes -les moins de 30 ans constituent 75% des 35,6 millions d'Algériens- dénoncent aussi pèle-mêle la cherté de la vie, les passe-droits et la corruption.

Première réaction officielle du pouvoir: le ministre algérien de la Jeunesse et des sports Hachemi Djiar a appelé les jeunes manifestants à «dialoguer de façon pacifique», estimant que «la violence n'a jamais donné de résultats».

 

Hachemi Djiar, cité par l'agence de presse APS, a appelé les jeunes qui ont saccagé des édifices publics et des commerces à «réfléchir et à voir tout ce qui a été réalisé en Algérie en un laps de temps quand même record». «Les jeunes doivent comprendre qu'ils n'ont pas de pays de rechange. Les carences décriées peuvent être résolues de façon pacifique et avec un peu de patience», a-t-il dit.

«Manque de maturité»

Pour Hachemi Djiar, ces jeunes sont des «innocents (qui) ont grandi à une période où le pays vivait au rythme du sang et des larmes (et) doivent être orientés et assistés par tout le monde à commencer par leurs familles». «La souveraineté du pays est un acquis que les jeunes n'ont pas le droit de sacrifier sur l'autel de la pression sociale ou par manque de maturité, pour donner l'opportunité à des étrangers de tenter de s'immiscer dans les affaires de l'Algérie», a ajouté le ministre.

 

Plus tôt dans la journée, le ministre algérien du Commerce Mustapha Benbada avait annoncé la tenue d'un Conseil interministériel samedi, pour examiner les moyens de juguler la flambée des prix des produits de base, phénomène à l'origine des émeutes.

Les imams des mosquées d'Algérie avaient également appelé au calme et à la sérénité lors de la grande prière hebdomadaire.

 

(Source AFP)

dilem manif

 

Voir les commentaires

Aux... abris

Publié le par fethiok

hic. mus jpg

Voir les commentaires

Alger demande des explications à Paris

Publié le par fethiok

Nouvelles restrictions françaises en matière de visas pour les Algériens

 

Les autorités algériennes veulent des explications après la décision du ministre français de l’Intérieur Brice Hortefeux de réduire le nombre de visas pour les Algériens. Interrogé mardi 14 décembre par la radio nationale, Halim Benatallah, secrétaire d'Etat chargé de la Communauté algérienne à l'étranger a estimé que cette décision mérite des éclairages de la part des autorités françaises.

 
Brice Hortefeux a annoncé, lundi 13 décembre, une réunion qui se tiendra en février avec les consuls de France pour demander plus de vigilance dans la délivrance des visas de court séjour qui ne doivent pas être des « passeports pour la clandestinité ». L'Algérie figure parmi les pays visés par cette restriction.
 
«Indéniablement, le message du ministre de l'Intérieur français pour la réduction des visas de court séjour et le durcissement des conditions de leur octroi à la mérite de la clarté », a-t-il affirmé. Considérant que « le visa court séjour est crucial », M Benatallah a estimé que les Algériens, et d’une manière générale les Maghrébins, ont le droit de se déplacer en Europe. Il a indiqué que cette question sera à l’ordre du jour des négociations consulaires bilatérales prévues en janvier ou février prochain. 
 
Lundi, M Bentallah, qui participait à la 7e conférence des ministres en charge de la migration des pays du dialogue 5+5 à Tripoli en Libye, a déploré le verrouillage de l’accès au territoire européen. Il a évoqué la question de l'intégration considérée comme étant un « échec de l'aveu même des responsables européens », en faisant part des craintes exprimées au sein des communautés maghrébines au regard des signaux lancés au plan bilatéral.
 
Source: Liberté
hic visa2

Voir les commentaires

La France durcit les conditions d’octroi de visas

Publié le par fethiok

 

Pour bien mener sa politique contre l’immigration, le ministre français de l’Intérieur prendra trois mesures. D’abord, il commence entre autres par donner un tour supplémentaire au robinet des visas.

Brice Hortefeux va réunir les préfets, qui n’ont pas atteint leurs objectifs en matière d’expulsion, pour les mettre en demeure. Les consuls de France dans les pays d’émigration seront de la réunion pour s’imprégner des nouvelles priorités de la France dans l’attribution de visas. Ainsi, il leur sera exigé d’être “plus vigilant” dans la délivrance des visas de court séjour qui, selon le ministre lui-même, “ne doivent pas être des passeports pour la clandestinité”.

 

Les Algériens doivent donc s’attendre à de nouveaux durcissements en matière de visas français délivrés déjà au compte-gouttes et selon un vrai parcours de combattant. La France va ensuite prêcher son mode opératoire au sein de ses voisins.

  

M. Hortefeux compte vendre ses mesures à ses homologues dont les pays sont étiquetés de terres d’accueil.

  

Le ministre français a annoncé son dessein de réunir, en janvier 2010, les ministres en charge de l’immigration des cinq pays qui concentrent 80% des flux migratoires vers l’Europe (Allemagne, Royaume-Uni, Espagne et Italie, en plus de la France), mais aussi ceux de Malte, de la Grèce et de Chypre, qui constituent, selon Hortefeux, les principales portes à l’immigration illégale en Europe.

 

Le plus proche parmi les proches de Nicolas Sarkozy veut tout simplement ériger un mur entre les deux rives de la Méditerranée. Quand Hortefeux clame que “l’Europe n’est pas une passoire”, sont expressément visés les ressortissants du Maghreb et ceux de l’Afrique subsaharienne.
La France a signé pourtant une quinzaine d’accords avec des pays sources d’immigration, appartenant à cette région mais, apparemment, cela n’a pas fonctionné dans le sens voulu par les Français puisque Hortefeux a avoué que pour mieux maîtriser l’immigration, son pays doit mieux contrôler ses frontières. Faute d’entraîner les régimes de ces pays dans sa paranoïa anti-immigrés, le ministre français va prêcher chez ses homologues le principe sarkozien : “La France a le droit de choisir qui elle veut et qui elle peut accueillir sur son territoire”.

  


Enfin, pour exaucer l’objectif de faire baisser l’immigration illégale, un projet de loi qui prévoit d’étendre la durée de rétention administrative de 30 à 45 jours, fait l’objet d’un débat à l’Assemblée nationale française. “L’immigration doit baisser et elle baissera… Un étranger en situation irrégulière a vocation d’être reconduit dans son pays d’origine”, a averti Hortefeux. Dans ce chapitre, près de 106 000 immigrés clandestins ont été expulsés depuis 2007. Un total de 25 000 étrangers a été reconduit de janvier à fin octobre dernier.

  

La France compte, actuellement, environ 6,7 millions d’immigrés, soit 11% de sa population (étude de l’Institut national des études démographiques). Le nombre d’Algériens qui vivent en France est estimé à plus de trois millions. Il est utile de rappeler que la France a déjà été épinglée par l’association Cimade qui a brossé un tableau sombre sur les conditions d’octroi de visas aux Algériens dont la France reste la première destination en Occident. L’enquête, menée par cette ONG, avait critiqué le taux de refus élevé d’octroi de visas aux Algériens. M. Hortefeux devra compter sans les Allemands. Contrairement à la France, l’Allemagne a décidé d’alléger les démarches administratives à certains travailleurs étrangers.

 

Hortefeux aura du mal à convaincre les Allemands. Reste que Berlin marque des points. Sa nouvelle politique de l’immigration est révélatrice de son dynamisme économique, de quoi aiguiser l’ego de l’establishment français. Les nouvelles directives de Nicolas Sarkozy contre l’immigration interviennent alors que les clignotants de son pays ne veulent pas quitter le rouge : marasme économique, déficit budgétaire abyssal, fermeture en cascades de sites de travail, hausse du chômage, baisse du pouvoir d’achat, du niveau scolaire et de la qualité des soins, maintien au bas de l’échelle de la cote de popularité du président de la République, remontée de la droite lepéniste…

 

Pour Sarkozy, pas question de laisser de côté ce thème de l’immigration, en vue de la présidentielle de 2012.

 

Source :Liberté

hic visa

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>