Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #politique tag

ça ne finira donc jamais?

Publié le par fethiok

dilem photo voiledébatplantu-1

Voir les commentaires

Du rififi en eaux troubles

Publié le par fethiok

thon 1

Voir les commentaires

Hors ...saison(s)

Publié le par fethiok

dilem photo

Voir les commentaires

Commerce parallèle

Publié le par fethiok

dilem_snif.jpg

Voir les commentaires

Lendemain d'élections

Publié le par fethiok

Elections

Voir les commentaires

L'origine ...contrôlée

Publié le par fethiok

gérard 2

Gérard LONGUET: Président du groupe UMP au Sénat.

malek 1

Malek BOUTIH:secrétaire national du Parti socialiste chargé des questions de société.

Sarko 3

Voir les commentaires

2 (re)convertis sur un radeau.

Publié le par fethiok

amara 2
besson 2-1
Une dernière pour la route.

Récemment  on a demandé à son Altesse Nicolas 1er, ce qu’il aimerait manger au déjeuner.

Et il a répondu : « Un steak ! ».

 «  Et pour  les légumes ? » ; lui a-t-on demandé. » 

« Un steak, aussi »répondit-il.

illustration 10135 401

Voir les commentaires

Après les «mariages blancs», Besson lance l'offensive contre les «mariages gris»

Publié le par fethiok



Mariages gris : mariages contractés en abusant de la faiblesse d'une personne, dans le but d'obtenir une carte de séjour (dixit Besson).

Voir les commentaires

Climat d’insécurité pour les Algériens établis en Égypte

Publié le par fethiok


La communauté algérienne en Egypte vit l’enfer. Plusieurs ressortissants, dont des étudiants, ont été agressés, d’autres ont reçu des menaces de mort. Après l’attaque contre l’ambassade d’Algérie au Caire, des manifestants égyptiens – en colère après la disqualification de leur équipe de football de la Coupe du monde dans un match décisif contre l’Algérie – se sont regroupés hier au centre de la capitale où ils ont brûlé, une nouvelle fois, le drapeau algérien au su et au vu de tout le monde. Aucun média égyptien n’a trouvé cet acte répréhensible. Outre l’atteinte aux symboles de la nation algérienne, les manifestants égyptiens demandent encore de rompre les relations avec l’Algérie.

La campagne médiatique contre l’Etat et le peuple algérien est loin de s’estomper. Des journaux et des chaînes satellitaires continuent de chauffer la rue égyptienne, excitant à la violence. Les Algériens, qui sont sur le territoire égyptien, vivent tous dans la peur. Plusieurs d’entre eux ont subi des agressions physiques et verbales. Dans un entretien accordé à El Watan, l’ambassadeur d’Algérie au Caire affirme que la situation est encore plombée en Egypte et que les ressortissants algériens vivent sous la menace. « Deux étudiants algériens ont été agressés aujourd’hui (hier, ndlr) dans la ville d’Alexandrie. Nous avons vite alerté les services de sécurité et les autorités égyptiennes. Nous avons effectué plusieurs interventions suite à des appels de nos ressortissants qui se sont sentis menacés. Dieu merci, nous avons réussi à intervenir à temps », a-t-il souligné.

L’ambassade d’Algérie reste sous haute surveillance en raison de la crainte de nouvelles attaques. Plusieurs ressortissants algériens ont quitté l’Egypte de peur d’être agressés. Si l’ambassade dit n’avoir pas de chiffres, certaines sources affirment que des dizaines d’Algériens sont arrivés hier à Alger. Des enseignants algériens, qui devaient rentrer en Algérie aujourd’hui, se trouvent bloqués au Caire, ne pouvant plus quitter leur hôtel. Des étudiants algériens ont également lancé un appel de détresse à travers une lettre adressée au président de la République afin qu’il leur vienne en aide. L’ambassadeur d’Algérie au Caire précise qu’il fait, à son niveau, tout le nécessaire pour assurer la sécurité des Algériens se trouvant en Egypte. « Tous ceux qui nous appellent, nous leur apportons notre assistance. Nous continuons à intervenir et à répondre à tous les appels de détresse de nos ressortissants, là où ils se trouvent. Lorsque l’un d’eux exprime sa volonté de rentrer au pays, nous faisons immédiatement le nécessaire », rassure l’ambassadeur Abdelkader Hadjar. La situation reste tendue. Et la rue égyptienne bouillonne. Les médias égyptiens continuent, de leur côté, leur féroce campagne contre l’Algérie, usant d’un vocable malsain.

Source:El Watan

Voir les commentaires

Le fils d'Albert Camus refuse le transfert de son père au Panthéon

Publié le par fethiok

 

 

 

Nicolas Sarkozy souhaite transférer les restes d'Albert Camus, décédé il y a cinquante ans, au Panthéon début 2010, mais il se heurte pour l'instant au refus du fils de l'écrivain, Jean Camus. Selon son entourage, Jean Camus estimerait qu'une telle décision serait un "contresens" sur la vie de l'auteur de l'Homme révolté. Il craindrait une "récupération" de son père par le chef de l'État, poursuit cette source.

 

Pour le convaincre d'accepter la "panthéonisation" de son père, l'ancienne journaliste Catherine Pégard, conseillère de Nicolas Sarkozy, a rencontré Jean Camus, jeudi 12 novembre puis vendredi 20 novembre à Paris, au lendemain des révélations du Monde sur l'intention présidentielle, qui a pris de court l'Élysée, poursuit l'entourage de Jean Camus.



 

Mme Pégard a aussi transmis une invitation du président de la République. "J'ai déjà pris contact avec les membres de sa famille. J'ai besoin de leur accord", avait déclaré M. Sarkozy en marge du conseil européen de Bruxelles. Selon l'Elysée, l'accord de sa sœur jumelle Catherine Camus, qui gère l'héritage de son père, ne pose pas de problème. Jointe par Le Monde, cette dernière a refusé de s'exprimer longuement. "C'est compliqué affectivement", explique-t elle. "Cela met le cœur en paix de cueillir des olives", précise-t-elle ce samedi dans son jardin, refusant de parler de son frère.



 

L'enjeu est de savoir si Jean Camus, qui vit dans la discrétion et est assisté dans la gestion de son héritage, peut s'opposer à un transfert des restes d'Albert Camus. "Je ne suis pas juriste", répond Catherine Camus. Jean Camus n'a pour l'instant pas pris position publiquement. Samedi, l'Élysée se refusait à tout commentaire et Catherine Pégard n'a pu être jointe.



 

Nicolas Sarkozy souhaite organiser le transfert de Camus à l'occasion du cinquantenaire de sa mort dans un accident de voiture le 4 janvier 1960. "Ce serait un symbole extraordinaire à mes yeux (...) un projet qui me tient extraordinairement à cœur", avait commenté le chef de l'Etat à Bruxelles. Jacques Chirac avait fait entrer au Panthéon les restes de l'écrivain gaulliste André Malraux en 1996 et ceux du romancier métis Alexandre Dumas, auteur des Trois Mousquetaires, en 2002.



Source :Le Monde








 

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>