Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Plus les jours passent, moins on croit au retour de Bouteflika"

Publié le par fethiok

Pour Benjamin Stora, L'Algérie est devenue la salle d'attente d'un président Bouteflika hospitalisé en France depuis six semaines.

 

Ce matin à 7h45, Bruce Toussaint recevait Benjamin Stora, historien, spécialiste de l’Algérie, à propos d'Abdelaziz Bouteflika. Ses principales déclarations :

 

Qui dirige l'Algérie ?

"Officiellement c'est Abdelaziz Bouteflika, puisqu'il reçoit dans sa chambre à Paris son chef d'état-major et son Premier ministre... Pour la presse officielle et la télévision, Abdelaziz Bouteflika dirige ce pays. Voilà 47 jours qu'il a quitté l'Algérie, bien plus qu'en 2005, 4 semaines à l'époque, ça commence à faire long. Comme le dit un éditorialiste célèbre de la presse algérienne dans le Quotidien d'Oran : l'Algérie est devenue la salle d'attente dont la chambre du malade se trouve à Paris. Ce qui pose des questions très graves pour la classe politique algérienne et pour la société elle-même..."

C'est pour cela que les autorités ont communiqué hier ?

"Il commence à y avoir une série de protestations, de critiques, de dessins satiriques... Cette absence prolongée d'un chef d'état en exercice qui dirige son pays depuis l'étranger, dans un pays où la fibre nationaliste est très forte, très vive, ne manque pas de poser des questions..."

Sommes-nous dans une transition ?

"A la lecture d'une grande partie de la presse algérienne, les supputations ont commencé. Plus personne à ma connaissance ne parle d'un 4ème mandat possible pour Bouteflika. Plusieurs personnages se préparent plus ou moins activement dans l'ombre... Benflis, Benbitour... Certains dans les cercles périphériques de l'armée font campagne pour Zeroual, chef d'Etat entre 1994 et 1999..."

Il y a un risque pour ce pays...

"Oui, car même si le système continue de diriger, il y a la valeur symbolique. Oui [c'est quasiment une vacance du pouvoir]. Quand Erdogan est allé à Alger, il n'a pas pu être accueilli par Bouteflika. Pourtant, c'était considéré comme une sorte de seuil : le président devait faire sa réapparition, il ne l'a pas fait. Pour un nombre de plus en plus important d'algériens, cela s'apparente à une vacance du pouvoir."

Comment expliquer cette phrase de Mohamed Mechati, qui appelle l'armée à agir vite face au vide politique ?

"Il est peu connu en France mais bien connu en Algérie, c'est un membre du groupe des 22. Il y a eu un certain nombre d'appels de personnalités, de politiques, d'intellectuels, disant qu'il ne faut plus considérer que ce pays est dirigé par un chef d'état en exercice. Ca créé une situation tout à fait inédite. Comme l'armée joue un rôle important en Algérie, malgré son retrait officiel... Ce n'est pas un appel au Coup d'Etat. En Algérie, on fonctionne par une sorte de consensus politique entre différents clans, sur les plans politiques, économiques, militaires... Il y a cette recherche de consensus."

Pourrait-on appliquer la procédure d'empêchement comme aux Etats-Unis ?

"C'est une des hypothèses posées dans la presse, l'article 88, procédure visant à empêcher... Mais pour l'instant c'est encore au stade de l'hypothèse. Tout le monde pense à 2005 : Bouteflika avait fait sa réapparition tout à coup après une très longue absence. Là, plus les jours passent, moins on y croit."

Document Europe1

64 dilem 13042909582064 dilem 13050109372564 dilem 13050610370064 dilem 13050807584664 dilem 13051009341364 dilem 13051209385264 dilem 13051709410964 dilem 13051810082764 dilem 13052210050864 dilem 13052710085264 dilem 13052811153764 dilem 13052910451764 dilem 13060212373864 dilem 13060509085364 dilem 13060810131864 dilem 13061010531164 dilem 1304281123392013061220130611 dilem boutefhic boutef

64 dilem boutef

Commenter cet article

dominique 17/06/2013 14:48

bonjour,
c'est assez amusant de voir le nombre de "sur le départ" qui viennent en france pour se faire "prolonger".

Mansfield 17/06/2013 14:14

S'il n'a pas les oreilles qui sifflent après ça!

Coux 07 16/06/2013 10:13

Bonjour à tous.
Situation alarmante pour moi. Quel est celui qui va être son successeur si ça doit arriver ?
Heureusement les dessins sont de qualité. Merci.
Bon dimanche à tous et bonne fête des pères.

fanfanchatblanc 15/06/2013 02:15

Bonsoir les dessins sont irrésistibles.. quel humour ! Quant au sort de Bouteflika j'avoue qu'il m'indiffère en ce qui concerne sa personne, par contre je m'inquiète du sort des algériens qui
subissent...
Amitié. Bises

jeanine et rené 13/06/2013 22:29

excellente analyse, j'avoue, que j'ignorais que le prèsident Bouteflika, était toujours au Val de Grâce, souhaitons à l' Algérie un avenir un peu moins incertain, amitiés

Daniel.L 13/06/2013 12:17

bonjour! je pense "pauvres algériens"! j'ai vu des images ce matin, certes le président est assis et boit son thé, mais il n'a pas l'air bien en forme, que va t' il se passer, après...? bon jeudi,
à bientot, daniel!

Laret. 13/06/2013 10:13

Je connais tres mal l'Algérie...Merci pour la "bande dessinée"!Bonne journée,Jean-Pierre

renaud 12/06/2013 23:09

Fethi,honnêtement l'état de Bouteflika ne m'intéresse pas trop.Je ne comprends d'ailleurs pas que cet homme qui exige de la repentance de la part de la France s'empresse d'aller s'y faire soigner
dès qu'il ne se sent pas bien.
N'y a t'il pas de bons médecins en Algérie ?
Ceci étant les dessins humoristiques sont excellents.Quel
talent chez ces artistes !
Sur le fond la question est intéressante et vaut également en partie pour ici.Il est en effet invraisemblable que nos
constitutions ne prévoient pas la mise en place d'une vice présidence qui permettrait d'éviter un vide du pouvoir et tous les risques et magouilles qui vont avec.
Bien à toi.

Fabymary POPPINS 12/06/2013 21:51

c'est certain que ce no man's land peut pas durer et espérons que si il ne revient pas il y ait quelqu'un de fiable ensuite aussi