Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #montagne tag

21ème édition de la randonnée SIPAVAG

Publié le par fethiok

 

 Le 19 octobre 2009,je vous avais fait un compte rendu de ma randonnée dans le massif de la Chartreuse.

 

Une autre randonnée est programmée pour le dimanche 25 avril et j'espère y participer(Inchallah)

 

numérisation0001

 

C’est le dimanche 25 avril, que la 21e édition de la Randonnée SIPAVAG (Syndicat pour la Protection et l'Aménagement des franges Vertes de l'Agglomération Grenobloise) aura lieu. Le départ se fera de la commune de Vaulnaveys-le-bas (mairie), l'inscription est gratuite et sur place de 8 h 30 à 10 h. Ce rendez-vous traditionnel est une véritable journée à vivre en famille ou entre amis.

 

Venez découvrir à partir de la commune de Vaulnaveys-le-Bas, les villes de Vizille et Séchilienne, dans un territoire naturel remarquable situé au cœur du sud Grenoblois. Vous traverserez des hameaux en pleine forêt, à la rencontre de l'histoire des ouvriers-paysans qui descendaient travailler dans la vallée par des chemins communaux bordés de murs de pierres que vous pourrez emprunter à votre tour.

 

La « Randonnée SIPAVAG » a pour but de faire découvrir les multiples itinéraires de la région grenobloise. À chaque nouvelle édition, elle se déroule dans une commune différente.

 

Se balader à son rythme, observer et explorer, tel est la devise de cet événement.

 

 

Il offre au public randonneur, la possibilité de s'approprier un patrimoine environnemental multiple. Car la variété des paysages, la présence d’une nature authentique, ne laisse aucune place à la monotonie.

 

Depuis la Mairie de Vaulnaveys-le-Bas, les randonneurs pédestres emprunteront des chemins en direction des hameaux des Travers, des Corniers, de Mont Jean pour déboucher à Mont Sec. Passé ce dernier, ils rejoindront le lieu de pique nique (tiré du sac) le temps d’une halte pour retrouver le chemin du retour par les hameaux du Pléney, de Montchaffrey et des Roberts.

 

Nous vous proposons deux circuits offrant des niveaux de difficultés variés :

1er parcours :

Distance : 13 km 800

Temps du parcours : 4 h 30

Dénivelé simple : 804 m

Dénivelé cumulé : 994 m

 

2ème parcours :

Distance : 16 km 400

Temps du parcours : 5 h 30

Dénivelé simple : 842 m

Dénivelé cumulé : 1087 m

 

Accès :

-         Réseaux transisère : lignes 6050 et 6010.

-         En voiture : privilégier le covoiturage (parking assuré à proximité du lieu de départ.

Pour plus d’information sur le co-voiturage :

http://www.sudgrenoblois.com/index.php?flashOK=1

 

Voir les commentaires

11èmesRencontres Internationales Du Cinéma De Montagne de Grenoble

Publié le par fethiok







rond rouge Du 2 au 6 novembre 2009

rond rouge 38-Isère >
Grenoble > Summum

rond rouge Artistes du festival : Evrard Wendenbaum / Xavier de le Rue / Christophe Raylat / Julien Nadiras / Christoph Frutiger / Bertrand Delapierre / Olivier Alexandre / ...

rond rouge
Tarifs : entrée libre.


Après le succès de la dixième édition, les Rencontres du Cinéma de Montagne de Grenoble persistent et signent au SUMMUM soit 3000 places en entrée libre et gratuite. Cette année,amélioration de l’accueil du public en créant l’animation dès l’après-midi, avec projections, mini-salon, espace ludique, restauration. Et beaucoup de choses à inventer. Comme d’habitude, chaque soir aura son thème. Deux temps forts:

- Une soirée historique sur la grimpe dans le Yosemite, avec des invités mythiques qui arrivent d’Outre Atlantique.
- Une soirée “montagne et société” dont certains héros sont les jeunes des quartiers de Grenoble. Certes moins connus, mais tout aussi motivés.
- Et puis, des histoires d’expés, de grands et petits exploits, d’itinérances verticales et horizontales aux quatre coins du monde.


 


Voir les commentaires

20 ème randonnée:La découverte du massif de la Chartreuse(38)

Publié le par fethiok



Dimanche 18 octobre 2009, partez à la découverte du massif de la Chartreuse.

 

A partir de la commune de la Tronche, la 20e édition de la « Randonnée SIPAVAG » vous fera découvrir des espaces insoupçonnés. Le massif de Chartreuse s’élance comme une forteresse sauvage constituée de sommets prestigieux. A quelques lieux de la mairie de la Tronche, vous irez à la rencontre des paysages montagnards sculptés par les glaciers, en profitant pleinement de multiples panoramas dans une ambiance ponctuée par une faune et une flore exceptionnelles. Au fil des siècles, ce territoire a su garder l’image d’une montagne aux valeurs naturelles et humaines.

 

Quel que soit votre niveau, les itinéraires proposés impliquent une variété de types de sentiers, pistes, sentes dans les alpages ou chemins en forêt qui alternent pour rompre avec la monotonie.

 

Cette manifestation gratuite organisée par le SIPAVAG avec le concours de la commune de la Tronche, la Compagnie de Chauffage de l’Agglomération Grenobloise, les magasins Décathlon de Comboire-Echirolles et de la Tronche ainsi que de nombreux bénévoles vous réservera dans une ambiance conviviale, familiale et chaleureuse bien des surprises et des émotions.

 

Ce rendez-vous automnal bien connu des randonneurs propose deux circuits offrant des niveaux de difficultés variés qui séduiront à coup sûr les participants :

 

Deux itinéraires de randonnée pédestre élaborés depuis la proximité de la Mairie de la Tronche offrant un programme à la journée ou à la demi-journée.

 

1er parcours :

Distance : 12 km 500

Temps du parcours : 5h30

Dénivelé simple : 814 m

Dénivelé cumulé : 960 m

2ème parcours :

Distance : 9 km

Temps du parcours : 3h30

Dénivelé simple : 700 m

Dénivelé cumulé : 850 m

Voir les commentaires

Le dernier vol...

Publié le par fethiok







« Quand l'heure de la dernière mission de secours sur Alouette 3 aura sonné, il y en a chez nous qui vont pleurer » ! Tel était, il y a environ deux ans, le commentaire d'un pilote à propos du futur remplacement du mythique hélicoptère de Sud Aviation par l'EC 145, le nouvel appareil de dotation des unités de la Sécurité civile.

Cette échéance, ce jour que tous les équipages des bases de montagne redoutaient, le voilà : le 2 mai, les secouristes isérois n'embarqueront plus à bord de l'extraordinaire hélico rouge et blanc. Ils n'entendront plus son sifflement métallique caractéristique, ce bourdonnement providentiel que tous les alpinistes en perdition ont entendu monter vers eux aux premières lueurs de l'aube ou dans les ténèbres glacées, un soir où la vie commençait à les abandonner. L'Alouette 3 : 40 000 personnes secourues depuis 1963 par les équipages de la base de Grenoble/le Versoud. 45 années de mission en montagne, mais pas seulement : là où une évacuation rapide était demandée ou lorsqu'il fallait effectuer des recherches aériennes, la voilà qui pointait son rotor...

Un réel lien affectif

Un rotor détrôné par l'EC 145 d'Eurocopter, (initialement appelé BK 117), un bi-turbine infiniment plus moderne, plus puissant, doté d'une capacité d'emport plus importante, d'un treuil plus long et plus rapide. Un appareil choisi par Paris parce qu'il est polyvalent, adapté à l'ensemble des missions de la Sécurité civile sur terre et en mer. L'Alouette 3 aura pourtant tenu le haut de l'affiche pendant près de cinq décennies parce qu'elle était d'une fantastique maniabilité en montagne. « Elle a tout de suite été rentable et efficace », raconte Vincent Saffioti, pilote et chef de la base du Versoud. « C'était le nec plus ultra. Un nec plus ultra qui a duré 50 ans ! En fait, c'est réellement une page aéronautique qui se tourne. C'est aussi un tournant dans la carrière de la plupart d'entre nous ».

Georges Claudel, lui, n'est ni pilote ni mécanicien. C'est une figure du PGHM de l'Isère. Bien qu'il soit aujourd'hui à la retraite, le départ de l'Alouette 3 est pour lui un déchirement : « Cet appareil a sauvé tant de personnes... Il est sans défaut. Quel dommage de le mettre au rancart. Il faut rendre hommage aux équipages, qui pilotent cet engin comme moi ma mobylette... De 1964 jusqu'à ma retraite, j'ai fait toute ma carrière sur l'Alouette 3. Alors ne me demandez pas si je la regrette ! ». Car au fil des décennies, un réel lien affectif s'est noué entre les équipages, les secouristes (du PGHM et de la CRS des Alpes notamment) et "leurs" Alouette 3.

« On lui faisait une confiance totale »

Une machine que Cyrille Tintillier, mécanicien à la base du Versoud, pourrait démonter et remonter les yeux fermés. Avec ses camarades pilotes, il a mené des milliers de secours et de treuillages sur cet hélicoptère : « Nous n'aurons jamais le même rapport avec l'EC 145 parce que son entretien est régi principalement par des contacts visuels. L'A3, il fallait en permanence la bichonner pendant une bonne heure par jour, après les missions. L'EC 145, c'est la machine du 21e siècle ; mais l'Alouette 3, on lui faisait une confiance totale, démesurée ! » On comprend mieux pourquoi, le samedi 2 mai - lors de la journée publique d'adieu à l'Alouette 3 - ils vont tous pleurer sur le tarmac du Versoud, les as de la Sécurité civile....


Source: Le Dauphiné Libéré 

Voir les commentaires

PIOLETS D'OR: Le retour des oscars de l'alpinisme

Publié le par fethiok

Après une période de suspension, la cérémonie des Piolets d'or renaît de ses cendres dans le berceau de l'alpinisme : Chamonix. Cette dix-septième édition a choisi six ascensions nominées sur les 57 grandes premières et enchaînements réalisés sur les montagnes du monde en 2008. Parmi les sélectionnés, la nouvelle voie de 2 000 m dans la face sud du Nuptse principal (7 861 m, Népal) des Français Stéphane Benoist et Patrice Glairon Rappaz, réalisée en octobre. L'alpiniste anglais Doug Scott présidera le jury international. La plupart des protagonistes de ces réalisations seront présents à Chamonix et à Courmayeur du 22 au 25 avril. Des alpinistes de tous horizons viendront fêter leur passion dans le cadre d'un véritable festival avec conférences, débats, films, rencontres et autres activités culturelles.


Chamonix.

Voir les commentaires

<< < 1 2