Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ô

Publié le par fethiok

Annecy 2013 4554

Voir les commentaires

Œillade

Publié le par fethiok

« Ce que la voix peut cacher, le regard le livre. »

Annecy 2013 4467

Voir les commentaires

XVI

Publié le par fethiok

pape dilempape hic

Voir les commentaires

Haras qui rit

Publié le par fethiok

dilem anedilem ane3hic-chevalviande-cheval modifié-1scandale-findus-viande-cheval

Voir les commentaires

Carnaval d'Annecy...2013

Publié le par fethiok

Annecy, avec les canaux qui parcourent son coeur historique, est surnomée la Venise des Alpes. Cette appellation est renforcée quand arrive la fin de l'hiver et le week-end du Carnaval Vénitien...

Plusieurs centaines de masques déambulent lentement et librement dans les rues du Vieil Annecy, posent, paradent, se regroupent sur les podiums.

Personne ne sait qui se cache derrière ces masques et ces costumes somptueux et étranges, si bien mis en valeur par les couleurs des murs des vieux quartiers.

AfficheAnnecy 2013 4364Annecy 2013 4397Annecy 2013 4465Annecy 2013 4471Annecy 2013 4473Annecy 2013 4524Annecy 2013 4548Annecy 2013 4533

« L'homme est moins lui-même quand il est sincère, donnez-lui un masque et il dira la vérité. »

Voir les commentaires

LE MAGASIN DES MARIS ET LE MAGASIN DES FEMMES

Publié le par fethiok

                                                                        personnages homme homme gif 13 gif

Un magasin qui vend de nouveaux maris vient juste d'ouvrir à New York. C'est un endroit où les femmes peuvent se rendre pour choisir un mari. A l'entrée du magasin, on y découvre une brève description de la manière dont fonctionne le magasin :
Vous n'avez le droit qu'à une seule visite. Il y a 6 étages. A chaque nouvel étage, les qualités des hommes exposés augmentent au même titre que vous montez d'un étage. Bien entendu, il y a un hic : vous devez choisir un homme sur l'étage ou vous pouvez monter d'un étage, mais en aucun cas, vous ne pouvez redescendre d'un étage sauf pour quitter le magasin.
Une femme entre donc dans le magasin pour trouver un mari. Au premier étage, il y a un panneau sur la porte qui dit : Ces hommes ont un travail.
Au deuxième étage, il y un panneau sur la porte qui dit : Ces hommes ont un travail et aiment les enfants.
Au troisième étage, il y a un panneau sur la porte qui dit : Ces hommes ont un travail, aiment les enfants et ont particulièrement belle allure.
La femme se dit "Waow !" Mais elle sent instinctivement qu'elle doit continuer...
Elle arrive au quatrième étage et le panneau sur la porte dit : Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, ont particulièrement belle allure et aident aux travaux ménagers.
- Oh mon Dieu, s'exclame-t-elle. Je peux à peine y croire !
Malgré tout, elle continue et monte au cinquième étage. Le panneau Dit : Ces hommes ont un travail, aiment les enfants, ont particulièrement belle allure, aident aux travaux ménagers et sont très romantiques.
Elle hésite à rester... Mais monte quand même jusqu'au sixième étage. Le panneau dit : "Vous êtes le 31 456 012eme visiteur de cet étage. Il n'y a pas d'homme à cet étage. Cet étage n'existe que pour vous prouver que les femmes sont impossibles à contenter. Merci de votre passage au Magasin des Maris....

Un nouveau magasin qui vend des femmes vient d'ouvrir juste en face, dans la même rue.
Le premier étage propose des femmes qui aiment le sexe.
Le second étage propose des femmes qui aiment le sexe et font la cuisine.
Les étages 3 à 6 n'ont jamais été visités...
                                      

Voir les commentaires

Le Serpent et le Dragon

Publié le par fethiok

 

Allende 4331

 

Le serpent et le dragon symbolisent depuis des siècles, deux rivières se rejoignant à Grenoble, l'Isère et le Drac. Le serpent, l'Isère, qui traçait de nombreux méandres dans la vallée du Grésivaudan, en amont de Grenoble. Le dragon, le Drac, qui avait des fureurs de monstre sauvage, d'où son nom, Draco (le dragon en latin).

Ces deux rivières ont été surnommées ainsi car plus de 150 inondations majeures ont été recensées dans l'histoire de Grenoble, dont quatre-vingt entre 1600 et 1860 causant de très importants dégâts et probablement des milliers de morts. Ces inondations emportèrent à plusieurs reprises le seul pont de la ville, au niveau de l'actuelle passerelle du quartier Saint Laurent. Il sera rebâti en pierre au XIIe siècle. Un deuxième pont sera réalisé au XVIIe siècle sur le site du futur pont Marius-Gontard.

Les faits ont tellement marqué les esprits, que pour célébrer l’achèvement des digues de l’Isère à Grenoble et la mort « technique » du dragon, le sculpteur Victor Sappey réalise en 1843 une fontaine sur la place de la Cymaise, près du quai Xavier Jouvin. Elle représente la ville sous les traits d'un lion tenant dans ses griffes un serpent de bronze agonisant et figurant l'Isère. Il y eut cependant encore quatre crues catastrophiques entre 1840 et 1859. Tout en haut, fut rajoutée en 1957 une inscription à l'occasion du bimillénaire de Grenoble, rappelant le premier pont jeté en ce lieu le 6 juin 43 av. J.-C

 

Histoire de l’Isère

Dans la nuit du 14 au 15 septembre 1219, Grenoble est ravagée par une catastrophe naturelle sans précédent. Elle est relatée par l'évêque Jean de Sassenage.

Plus d'un siècle auparavant, le 10 août 1091, le lit de la Romanche, un affluent du Drac, est barré par un éboulement créant un barrage naturel au niveau des gorges de l'Infernet à Livet-et-Gavet. Un lac, appelé Saint-Laurent, se forme alors sur des kilomètres en amont dans la plaine du Bourg d'Oisans jusqu’à atteindre pratiquement le village, rebaptisé « Saint-Laurent-du-Lac ».

Le 14 septembre 1219, un violent orage apporte un surplus d'eau qui cause la rupture du barrage à 22 heures et la vidange du lac. Une vague descend la Romanche puis le Drac et se jette dans l'Isère. Grenoble est plutôt épargnée par cette première crue car la ville de l'époque ne s'étend pas jusqu'au Drac.

Mais la hausse du niveau des cours d'eau provoque un reflux de l'Isère qui coule à contre-sens pendant quelques heures et forme un lac dans le Grésivaudan à la hauteur de Meylan. Lorsque la décrue du Drac survient, c'est le lac de l'Isère qui se vide à son tour. Le niveau de l'eau monte alors dans la ville et les habitants sortent dans les rues pour fuir. La nuit étant tombée, les deux seules portes de la ville sont fermées et les habitants se retrouvent pris au piège sur les quais et sont emportés par les flots. Des milliers de personnes périssent. Le bilan catastrophique est en partie expliqué par la tenue d'une foire marchande à cette période à Grenoble. Les marchands connaissant mal les heures de fermeture des portes et les marchandises encombrant les rues, le nombre des victimes s'est alourdi.
Grenoble mettra des années à s'en remettre car beaucoup d'habitants sont morts et l'unique pont a été emporté. Le dauphin Guigues VI du Viennois exemptera d'impôts tous ceux qui ont souffert de la crue.

En 1651, l'eau furieuse démolit à nouveau le pont, sa tour portant une horloge à Jacquemart achevée en 1603 faisant apparaître des figures frappant les heures, soleil, lune, planètes et une Résurrection à la grande joie des badauds. Elle laissa une telle quantité de boue qu'on ne pouvait circuler dans la cité.

En 1729, le 13 juillet, l'Isère quitte son ancien lit à Saint-Martin-d'Hères. Elle décrivait jusqu'alors un grand méandre appelé « le tour de l'eau » qui passait aux Glairons, puis au-dessous de Gières, tournait à la Galochère, et revenait peu avant Grenoble.

En 1732, elle recoupe son méandre du Versoud, raccourcissant son lit de deux kilomètres et demi. Descendant plus vite sur Grenoble, elle lui infligea les terribles inondations de 1733 et 1740.

En 1733, l'eau envahit la cathédrale, fit voguer des barques dans les rues. C'est ainsi que le poète François Blanc, dit La Goutte à cause de sa maladie, compose alors en patois son Grenoblo Malhérou et s'écrie « Grenoblo t'es perdu, le monstro t'engloutit! Mal avisa fut ceu qui si bas te plantit... » (Grenoble, tu es perdu, le monstre t'engloutit ! Malavisé fut celui qui si bas te bâtit). Une petite place dans le quartier Teisseire porte aujourd'hui le nom de Blanc-la-Goutte.
 Inondation 1733 Grenoble
La rue Berlioz inondée en 1833.

Allende 4297

La rue Berlioz en février 2013.
 

En 1835 les travaux de construction des quais sur l'Isère débutent.

En 1859, une dernière crue majeure envahit une grande partie de l'agglomération en amont de Grenoble.

Juin 1910 et octobre 1928 virent des crues plus faibles.
Allende 4336

L'Isère
 

Histoire du Drac

Doté d'une pente bien plus forte que sa voisine, et charriant plus de cailloux, le Drac n'était pas en reste et pénétrait la ville par deux bras : le Verdaret à l'est, et le Draquet à l'ouest. Ce dernier suivait l'actuelle rue Saint Jacques. Autrement dit, le Drac et ses nombreux bras pénétraient très largement à l'intérieur de l'actuelle ville de Grenoble.

En 1377, en débordant, il arrive sur l'emplacement de la place Grenette et du Jardin de Ville. À la suite de quoi, on décide de le détourner par les rochers de Brion, à Pont de Claix et de lui creuser un nouveau lit endigué, au pied de Comboire, Seyssins et Fontaine. Mais les gens de Seyssins, chez qui on renvoyait les eaux le prennent fort mal et démolissent en 1378 ce qui a été fait chez eux.

En 1471, le Drac éventre la digue et se déverse dans le Draquet ce qui l'amène sur la place Grenette. Ce n'est qu'à partir de 1493 que Grenoble, Seyssins, Fontaine et Sassenage finissent par s'entendre pour creuser un nouveau lit au torrent, au pied du rocher de Comboire. Le travail est patiemment poursuivi au cours des siècles suivants.

En 1675, le village de Fontaine s'unit à Grenoble, Sassenage et Seyssins pour débuter des travaux de creusement d'un nouveau lit rectiligne du Drac appelé canal Jourdan, entre le rocher de Comboire et le confluent encore évasif de l'époque. Ils vont s'étaler sur une dizaine d'années. La création de ce canal coupe le territoire communal de Fontaine en deux, laissant 132 hectares enclavés sur la rive droite. Parallèlement, démarrent les travaux de création d'une digue le long de ce nouveau canal, qui deviendra le cours Saint André.

Après ces travaux, le confluent des deux rivières se trouvait toujours vers la porte Créqui (actuelle place Hubert Dubedout). Ce n'est qu'en 1748 que reprennent les travaux de création du confluent en angle aigu tel qu'il existe actuellement, formant ainsi un nouveau terrain près de la ville qui prendra le nom de polygone d'artillerie (futur polygone scientifique).

Ce n'est qu'à partir de 1782, que le confluent des deux rivières est achevé, rejetant loin de la ville, à son emplacement actuel, la jonction de ces deux rivières.

En 1790, les habitants de Pariset réclament un pont qui se fit attendre jusqu'en 1826.

En 1826, malgré les protestations des habitants de Fontaine, Grenoble annexe les 132  ha.  situés sur la rive droite. Un pont suspendu en chaines de fer, à péage, est construit par une entreprise privée. Le péage ne sera aboli qu'en 1887, date à laquelle la concession est rachetée par la ville et un deuxième pont construit.

En 1843, le Drac rompt ses digues et inonde jusqu'à Échirolles. Des travaux définitifs écartent tout danger en 1878.
Allende 4339 

 Le Drac

 

Sur l'Isère, de Gières jusqu'au confluent, 12 ponts et 2 passerelles existent. Sur le Drac, de la ville de Pont-de-Claix jusqu'au confluent, 8 ponts et 1 passerelle existent.
Allende 4288 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Nadir Dendoune a été libéré

Publié le par fethiok

Nadir

Le journaliste français Nadir Dendoune a été libéré après 23 jours de détention en Irak. Il se trouve actuellement avec  l’ambassadeur de France à Bagdad. Nadir Dendoune, né en Seine-Saint-Denis, auteur de trois livres, dont un Un tocard sur le toit du monde, avait été envoyé en reportage en Irak par le Monde diplomatique pour réaliser des reportages sur le dixième anniversaire de l’invasion du pays.

Un porte-parole de Reporters sans frontières, citant une source de l’ambassade de France à Bagdad, a déclaré à l'AFP que Dendoune «est sorti de prison dans une voiture blindée, accompagné de l’ambassadeur»«On doit encore savoir de combien est la caution, s’il doit rester en Irak, etc.», a-t-il ajouté précisant «avoir eu l’ambassadeur d’Irak en France qui confirme que Nadir a été libéré sous caution». Contacté par l’AFP, une proche de Nadir Dendoune a confirmé qu’il avait été libéré.

Nadir Dendoune a comparu le 5 février devant un juge d’instruction qui l’avait maintenu en détention. La justice irakienne reproche au journaliste français d’avoir photographié sans autorisation le QG des services de renseignements irakiens, ainsi que des barrages de police et de l’armée. Le journaliste, qui travaillait notamment pour le Monde diplomatique, préparait des reportages en Irak avec un visa de presse délivré par l’ambassade d’Irak à Paris.

Plus d’une cinquantaine de journalistes, parmi lesquels d’anciens otages, avaient signé un appel à la libération du journaliste français arrêté le 23 janvier lancé par l’ONG. Les journalistes et anciens otages en Irak Florence Aubenas et Georges Malbrunot, en Afghanistan Hervé Ghesquière et au Liban Philippe Rochot, figuraient parmi les signataires, de même que l’envoyée spéciale du Figaro Edith Bouvier qui avait été grièvement blessée en Syrie.

En 2009, en plein débat sur l’identité nationale, Nadir Dendoune, journaliste né en France en 1972 de parents algériens, racontait sa difficulté à se sentir tout à fait français, lui qui avait planté un fanion de la Seine-Saint-Denis au sommet de l'Everest. Libération lui avait consacré quatre pages dans LeMag et un reportage photo.
In Libération

Voir les commentaires

"Wajda"...et ses sœurs

Publié le par fethiok

Hier après midi, au cinéma le Mélies, j'ai eu l'immense plaisir d'assister au premier film saoudien réalisé par une femme: Haïfaa Al Mansour. Réalisatrice de 38 ans, diplômée de l'université américaine du Caire et de l'université de Sydney, a dû prendre des risques pour tourner à Ryad, communiquant parfois par talkie-walkie avec son équipe.

 

"Wajda" une petite fille rebelle rêvant d'une bicyclette dans le royaume où les femmes sont privées de droits..

Le film est réalisé par la première cinéaste saoudienne, Haifaa Al Mansour, et entièrement tourné en Arabie saoudite, pays où les cinémas sont interdits.

Avec ses baskets, son voile mal ajusté et son abaya dévoilant son jean, Wajda tente d'échapper au carcan des traditions et au strict règlement de son école de filles, régie comme une prison.

Ce film émouvant évoque également la condition des Saoudiens des classes peu favorisées, à travers la mère de Wajda, qui doit faire face aux tracasseries d'un chauffeur étranger pour pouvoir aller travailler, l'Arabie étant le seul pays où les femmes n'ont pas le droit de conduire.

Incapable d'avoir d'autres enfants, elle doit accepter en silence la décision de son mari, sous la pression de sa famille, de prendre une deuxième épouse pour avoir un fils.

 

 

 

Et ce soir, j’aurai le privilège d’assister en avant-première au film « Syngué Sabour » (Pierre de patience) film adapté du roman du même nom de l’écrivain et réalisateur  afghan  Atiq Rahimi qui sera présent à la projection. 

"Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma ; sa jeune femme à son chevet prie pour le ramener à la vie. La guerre fratricide déchire la ville ; les combattants sont à leur porte. La femme doit fuir avec ses deux enfants, abandonner son mari et se réfugier à l'autre bout de la ville, dans une maison close tenue par sa tante. De retour auprès de son époux, elle est forcée à l'amour par un jeune combattant. Contre toute attente, elle se révèle, prend conscience de son corps, libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes... Jusqu'à ses secrets inavouables. L'homme gisant devient alors, malgré lui, sa "syngué sabour", sa pierre de patience - cette pierre magique que l'on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, ses souffrances... Jusqu'à ce qu'elle éclate ! "

 

 


 


Voir les commentaires

Adulte terre !!!

Publié le par fethiok

      

Un couple est marié depuis 20 ans. Chaque fois qu'ils font l'amour, le mari insiste pour qu'ils le fassent dans l'obscurité.
Après 20 ans, la femme commence à trouver ça ridicule. Elle décide donc de casser cette manie. Un soir, alors que nos amoureux sont au beau milieu de leurs ébats torrides, elle allume la lumière. Elle regarde vers le bas et voit que son mari tient à la main un gode, doux, merveilleux plus long qu'un vrai et très réaliste
- Sale bonhomme, s'écrie-t-elle. Comment as-tu pu me mentir toutes ces années ?
Son mari la regarde droit dans les yeux et lui répond : 
- OK ! Je t'explique le jouet et tu m'expliques les enfants !


Un type rentre un jour chez lui à l'improviste, beaucoup plus tôt que d'habitude (il ne faut jamais faire ça !). Sa femme est complètement nue

- Que fais-tu à poil en plein après-midi
- Ben tu ne m'achètes plus de robe, j'ai pu rien à me mettre
- Tu te fous du monde, regarde !
Et il ouvre l'armoire
- Plus rien à te mettre ? Une robe, 2 robes, 3 robes, 4 robes, bonjour monsieur, 5 robes, 6 robes... 

Charles-Edouard et sa femme Marie-Laure sont en train de dîner dans un restaurant très chic. 

Marie-Laure quitte un moment la table pour satisfaire un besoin urgent.
Quand elle remonte des toilettes elle aperçoit une superbe jeune femme absolument canon qui quitte le restaurant et qui en passant se dirige directement vers Charles-Edouard en le gratifiant d'un long et baveux baiser sur la bouche et en lui disant "à bientôt !"
Marie-Laure regagne sa place et courroucée demande à son mari : 
- Veux-tu bien me dire qui est cette poufiasse ? 
- Qui ? Elle ? Répond Charles-Edouard, sans réfléchir, ben c'est une de mes maîtresses ! 
- Quoi ? Ben j'aurai tout vu et tout entendu, lui répond Marie-Laure, en se lavant de table, je demande le divorce ! 
- Écoute, je comprends ta réaction, commence le mari, mais il faut que tu réalises que si nous divorçons, plus de shopping dans les boutiques de luxe, plus de vacances sur les plages de la Polynésie l'hiver, plus d'été à skier dans les Alpes, plus de Jet privé ni de Jaguar, plus de club de yacht. Mais si c'est ta décision, je la respecterai. 
C'est à ce moment qu'un ami du couple entre dans le restaurant avec une superbe blonde à son bras. 
- Qui est cette femme avec Jacques ? demande Marie-Laure. 
- C'est sa maîtresse, répond Charles-Edouard. 
Elle répond alors : 
- La nôtre est quand même bien plus jolie. . .
personnages femmes femme 16 gif
Un gars rentre chez lui furax.

- Tu me trompes je le sais ! Alors combien d'amants t'as eu depuis qu'on est marié hein ? Et crois pas que je vais me laisser faire ?
Et le gars quitte la pièce en jetant le vase que la belle mère leur a offert, et qui se casse en mille morceaux. Il va dans la cuisine, s'ouvre une bière et un peu penaud revient voir sa femme.
- Excuse moi j'étais énervé je savais plus ce que disais. 
Sa femme reste silencieuse.
- Excuse moi, j'te dis... Écoute, tu vas pas faire la tête, j'te dis que je me suis emporté.
- Je fais pas la tête, je compte... 
 

 

Un type part à la croisade, évidemment avant il veut mettre une ceinture de chasteté à sa femme. Celle-ci est spéciale, elle est munie d'un système à guillotine qui coupe tout ce qui viendrait s'y introduire.
10 ans plus tard il revient :
Voulant contrôler la fidélité de son épouse il choisit le plus beau des pages :
- Baisse ton pantalon 
Le type n'a plus de queue !
Colère du croisé.
Il refait le même contrôle avec un 2ème , un 3ème, un 4ème, un 5ème type. Tous ont la bite coupée.
Le croisé ne décolère pas, il réunit tous les hommes du château et les fait mettre à poil, tous ont la pine guillotinée, sauf un !
Le seigneur, ému s'approche du type :
- Alors là bravo ! Voici enfin un gentilhomme qui sait respecter nos valeurs et qui ne s'amuse pas à forniquer avec la femme du seigneur quand celui-ci est parti en croisade !
bref, il le couvre d'éloges
- Et d'abord comment t'appelles-tu ?
- Ffffffufffff... Marmonne le type, incapable de se servir de sa langue !!!!
personnages homme homme gif 2 2 gif
Extrait de la rubrique "Les Conseils de Jean-Maurice" du magazine Femina. 
Cher Jean-Maurice, 

J’espère que vous pourrez m’aider. L’autre jour, je suis partie à mon travail, laissant mon mari qui regardait la télé. A moins d’un kilomètre de mon domicile, le moteur de ma voiture a calé et est tombé en panne totale. Je suis donc revenue à pied demander l’aide de mon mari. Une fois rentrée, je ne pouvais croire mes yeux. Il était dans notre chambre avec la fille de notre voisin ! Je suis âgée de 32 ans, mon mari a 34 ans et la fille de notre voisin a 19 ans. Nous sommes mariés depuis 10 ans. Je me suis mise en colère, il s’est effondré et a admis qu’ils avaient une liaison depuis six mois. Mais il refuse de m’accompagner chez un psychologue conseiller conjugal. Je suis complètement détruite et j’ai besoin de conseils d’urgence. Pouvez-vous m’aider ? 
Lilou. 
Chère Lilou, 
Il y a de multiples raisons pour lesquelles un véhicule cale au bout d’une courte distance. Commencez par vérifier s’il n’y a pas de saleté dans le conduit d’arrivée de carburant. S’il n’y en a pas, vérifiez la pompe d’alimentation et les fils du delco. Si aucune de ces approches ne règle le problème, il y aura peut-être à changer la pompe elle-même qui, je crois, fournit aux injecteurs une pression trop faible. J’espère vous avoir été utile. 
Jean-Maurice.
 

personnages homme homme gif 89 gif

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>