Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Descente des Alpages...à Grenoble

Publié le par fethiok

La 4ème édition de la descente des Alpages se déroule actuellement rue de Strasbourg par une très belle journée ensoleillée. Les Hérens de Chartreuse ont déamabulé dans le Centre Ville de Grenoble faisant la joie des badauds et des photographes. Et de retour à la rue de Strasbourg, je ne pouvais  m'empêcher de franchir le pas pour me retrouver dans la fromagerie du Meilleur Fromager au Monde, Bernard MURE-RAVAUD. J'en ai profité pour me faire "un p'tit plaisir": 200 grammes du Napoléon, un pur brebis artisanal ( à consommer avec un vin de Loire type Chinon), préparé par Dominique; Meilleur Ouvrier de France 2011...et comme la journée est riche en activités, je retournerai cet après midi à la rue de Strasbourg car il y aura la traite  et la dégustation de lait...

Descente des Alpages...à Grenoble
Descente des Alpages...à Grenoble
Descente des Alpages...à Grenoble

J'en veux moi aussi !!!

Descente des Alpages...à Grenoble
Descente des Alpages...à Grenoble

Au Crédit Agricole; la banque des "Vaches"

Bernard MURE-RAVAUD et Dominique.B

Bernard MURE-RAVAUD et Dominique.B

Voir les commentaires

Brel

Publié le par fethiok

Brel

Voir les commentaires

Les sentiers de Chartreuse

Publié le par fethiok

La 30ème édition : Longueur 13kms500 pour 800 mètres de dénivelé.

La randonnée Sipavag est partie ce dimanche du Sappey-en-Charteuse(38700). Après avoir remonté la D512, nous nous sommes engagés sur le chemin de l'Oie pour nous diriger vers le Mollard. Nous avons longé le bord supérieur de belles prairies jusqu'au lieu dit "Le Churut" pour reprendre quelques forces. Nous avons eu une belle montée pour arriver au habert de Chamechaude. Après avoir "mangé notre pain noir", nous sommes descendus vers le lieu du pique-nique- l'Emeindra du dessous, dans une ambiance agrémentée de musique du terroir et face au Chamechaude Après un superbe moment de convivialité; nous avons rejoint notre point de départ...sous la pluie!

 

Ce que je retiens de cette journée? La montagne, c'est négocier avec des éléments qui nous dépassent. C'est un expérience qu'il faut vivre. On sait des fois qu'on devrait pas y aller mais on y va quand même car la récompense est belle!

 

Sappey-en-Chartreuse

Sappey-en-Chartreuse

Les randonneurs en début de parcours

Les randonneurs en début de parcours

Ravitaillement au lieu dit" Le Churut"

Ravitaillement au lieu dit" Le Churut"

Arrivée au Habert de Chamechaude à 1580m

Arrivée au Habert de Chamechaude à 1580m

Chamechaude 2082 mètres d'altitude

Chamechaude 2082 mètres d'altitude

Pique-nique à l'Emeindra du dessous,en musique...et un coucou au-dessus de nos têtesPique-nique à l'Emeindra du dessous,en musique...et un coucou au-dessus de nos têtesPique-nique à l'Emeindra du dessous,en musique...et un coucou au-dessus de nos têtes

Pique-nique à l'Emeindra du dessous,en musique...et un coucou au-dessus de nos têtes

Retour au Sappey-en-Chatreuse

Retour au Sappey-en-Chatreuse

Voir les commentaires

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)

Publié le par fethiok

Visite du jeudi 14 août 2014

Le Musée propose une nouvelle approche du premier conflit mondial(1914-1918), pour découvrir ses causes, son déroulement et son héritage sur notre monde contemporain.
L'originalité de la collection du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux tient à sa grande diversité: uniformes de soldats ou d'officiers de tous les pays belligérants, armements individuels et pièce d'artillerie, objets de la vie du quotidien au front et à l'arrière...

 

Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)
Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux(77100)

Voir les commentaires

41ème COUPE ICARE

Publié le par fethiok

Aire d'atterrissage de Lumbin
Aire d'atterrissage de LumbinAire d'atterrissage de Lumbin
Aire d'atterrissage de LumbinAire d'atterrissage de Lumbin

Aire d'atterrissage de Lumbin

Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet
Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet

Aire de décollage de Saint Hilaire du Touvet

Voir les commentaires

15ème fête de l'amitié des communautés.

Publié le par fethiok

Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)
Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)

Parc Sasso Marconi Sassenage (38360)

Voir les commentaires

Un provincial à Paris(2) la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

Publié le par fethiok

La statue La France apportant la paix et la prospérité aux colonies, par Léon-Ernest Drivier. Elle est placée au sommet de la fontaine de la Porte Dorée, square des Anciens-Combattants-d ‘Indochine (nom donné en 1987), constituant le terre-plein central de la place Édouard-Renard (baptisée en 1935, du nom du gouverneur général de l'Afrique occidentale française et préfet de la Seine Édouard Renard, mort cette année-là). 

"La France apportant la paix et la prospérité aux colonies"

"La France apportant la paix et la prospérité aux colonies"

 

L'histoire du Palais remonte à l'Exposition internationale de 1931. Sa vocation première fut d’être un musée des colonies, devant représenter l’histoire de la conquête coloniale, des territoires colonisés ainsi que son incidence sur les arts.
Après l’exposition coloniale, le palais changea d’attributions au gré des évolutions de l’histoire : musée permanent des Colonies jusqu’en 1935, puis musée de la France d’Outre-mer jusqu’à la fin des années 1950, il accueille en 1961 le musée des Arts africains et océaniens qui deviendra le musée national des Arts d’Afrique et d’Océanie en 1990.
Avec la création du musée du Quai Branly – Arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques –, et la fermeture du MAAO en 2003, seul l’Aquarium tropical et les salles historiques du rez-de-chaussée restent ouverts au public.
Depuis 2007, le bâtiment abrite la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

 

Cité nationale de l'histoire de l'immigration
Cité nationale de l'histoire de l'immigrationCité nationale de l'histoire de l'immigration
Cité nationale de l'histoire de l'immigrationCité nationale de l'histoire de l'immigrationCité nationale de l'histoire de l'immigration
Cité nationale de l'histoire de l'immigrationCité nationale de l'histoire de l'immigrationCité nationale de l'histoire de l'immigration

Cité nationale de l'histoire de l'immigration

Le monument à la mission Marchand est un monument de Paris à l’entrée du parc Vincennes, situé en face du palais de la Porte Dorée, commémorant la mission Congo-Nil menée par le commandant Jean-Baptiste Marchand.

Le monument prend la forme d'un mur de pierre d'environ 10 m de long. L'une des faces du mur est sculptée d'un bas-relief décrivant le corps expéditionnaire de Jean-Baptiste Marchand, stylisé par 6 militaires français, en costume colonial, et 6 tirailleurs sénégalais. Les personnages évoluent de gauche à droite. Derrière eux, un fond de carte décrit les étapes successives de leur expédition : Loango, départ de l'expédition en juin 1890, Brazzaville, le Congo français, Bangui, l'Oubangui-Chari, Bangassou, Tambura, le Bahr el-Ghazal et finalement Fachoda, fin de l'expédition le 10 juillet 1898. Djibouti, zone de repli de l'expédition après son évacuation en mai 1899, est mentionné à l'extrême-droite de l'expédition.

 

Sur la droite du monument, un bouclier de bronze recense les membres de l'expédition : Marchand, les 14 autres militaires français — expressément nommés — et les 152 tirailleurs sénégalais.

 

Sous le bouclier, gravés dans la pierre, sont mentionnées les participations militaires de Marchand : Sénégal, Soudan, Côte d'Ivoire, Congo, Nil), Chine et Première Guerre mondiale.

 

Le monument à la mission Marchand

Le monument à la mission Marchand

Voir les commentaires

Un provincial à Paris(2): la Cité nationale de l’histoire de l’immigration,

Publié le par fethiok

Voir les commentaires

Grenoble libérée:1944-2014

Publié le par fethiok

Il y a 70 ans, Grenoble se libérait du joug fasciste, grâce à l'action de la Résistance et grâce aux troupes alliées débarquées en Provence...

Environ 260 000 combattants débarqueront dont 5000 auxiliaires féminines, 10% étaient originaires de la métropole( les "français libres" du général de Gaulle) ou d'Afrique noire, 90% venaient d'Afrique du Nord, parmi ces derniers, 52% d'origine maghrébine.

Dans les grandes unités, le pourcentage de soldats maghrébins variait entre 27% et 56%.

Quant à la Résistance à Grenoble, rappelons le poids des FTP-MOI où les immigrés juifs d'Europe de l'est et les Italiens constituent l'élément principal

Entourés de la sympathie du peuple de la ville, les Résistants de Grenoble par leurs actions incessantes contre l'occupant permirent à notre ville de devenir "Compagnon de la Libération".
 

Grenoble libérée:1944-2014
Grenoble libérée:1944-2014
Caserne de Bonne
Caserne de Bonne
Caserne de Bonne
Caserne de Bonne

Caserne de Bonne

Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville
Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville
Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville
Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville
Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville
Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville

Exposition de véhicules anciens. Jardin de Ville

Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral
Cérémonie officielle au Parc Mistral

Cérémonie officielle au Parc Mistral

Et ce soir à 21h30 Bal Populaire avec The Glenn Miller Band, au Jardin de Ville de Grenoble

Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque
Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque

Défilé de véhicules anciens et militaires.Survol d'avions militaires d'époque

Voir les commentaires

Un provincial à Paris(1): La Mosquée de Paris

Publié le par fethiok

L’idée d’un Institut Musulman de la Mosquée de Paris, est apparue dès 1849.
Le 19 octobre 1922 à 14 heures, le Maréchal Lyautey procédait à l’inauguration solennelle des travaux de ce qui allait devenir l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris.
C’est à des musulmans que fut confié le soin de donner le premier coup de pioche et de poser la pierre symbolique du MIHRAB de la salle de prière. Ce geste symbolique allait s’effectuer dans un enthousiasme et une ferveur indicibles, en présence des plus éminentes personnalités françaises et musulmanes venues du Maghreb, d’Afrique, d’Orient, de Turquie, d’Egypte, de Perse, d’Afghanistan et même d’Azerbaïdjan…
Ce fut un enthousiasme, car ce lieu symbolique allait concrétiser le lien et l’amitié traditionnels entre la France et l’Islam ; ferveur, surtout du fait qu’il marquait la reconnaissance de la France pour les milliers de musulmans venus de toute part et tombés sur les champs de bataille de la Grande guerre (1914-1918), notamment à Verdun, Douaumont, la Marne, le Chemin des Dames, l’Alsace et dizaines d’autres lieux consacrés par le sacrifice commun dans le but de défendre les principes de Liberté, d’Egalité et de Fraternité.
Prenant la parole ce jour-là, Lyautey proclama :
« Quand s’érigera le minaret que vous allez construire, il ne montera vers le beau ciel de l’Ile de France, qu’une prière de plus dont les tours catholiques de Notre-Dame. ne seront point jalouses ».
Ce même jour, Monsieur Paul Fleurot du Conseil de Paris déclarait au nom des élus de la capitale
« Lorsqu’en 1914, le formidable cataclysme s’abattit sur l’Europe ; lorsque la France qui avait fait l’impossible pour éviter la guerre fut odieusement et injustement attaquée, elle dut faire appel à ses enfants, à tous ses enfants ; et vous êtes témoins que les musulmans de nos départements africains ne furent pas les derniers qui répondirent à l’appel de la patrie en danger ».
« En ces heures tragiques on s’aperçut que tous les malentendus étaient dissipés… Nous ne saurions trop remercier nos frères africains de leur fidélité et de leur dévouement ».
« Nombreux sont ceux dont le sang a coulé sur les champs de bataille. Nombreux sont ceux qui ont donné leur vie pour la défense de la civilisation et c’est beaucoup en souvenir de ceux-là que bientôt s’élèvera sur cet emplacement l’Institut musulman qui, voisin de notre Panthéon, sera comme un monument commémoratif élevé à la mémoire des soldats musulmans morts pour la France ».
C’est sur le rapport d’Edouard Herriot, qu’à l’unanimité, le Parlement avait voté dans sa séance du 29 juin 1920 le projet de loi du gouvernement « en vue de la création à Paris d’un Institut musulman ».
« Si la guerre a scellé sur les champs de bataille la fraternité franco-musulmane et si plus de 100 000 de nos sujets et protégés sont morts au service d’une patrie désormais commune, cette patrie doit tenir à honneur de marquer au plus tôt, et par des actes, sa reconnaissance et son souvenir. A tous ces musulmans, quelle que soit leur origine, s’ils évoquent le nom de la France, et demandent son aide spirituelle ou son hospitalité, Paris offrira l’accueil de l’Institut Musulman, l’ombre pieuse de sa .Mosquée, le délassement des lectures dans la bibliothèque arabe, l’enseignement des conférences et enfin, ajouta-t-il, la joie d’un foyer libre ».
La Mosquée de Paris, maison de Dieu où s’exerce le culte de l’Islam dans la plénitude de sa liberté, la pureté de son dogme et le faste de ses patios et salles de prières est un vaste ensemble occupant un terrain de près d’un hectare en plein quartier latin.
Son minaret qui domine de vastes édifices et des jardins, semble en exil au milieu des clochers et des coupoles des vieilles églises et cathédrales de Paris. C’est un émouvant souvenir de l’art andalou et le reflet d’une civilisation qui durant des siècles a jeté sur le monde un éclat incomparable. Elle est comme une perle d’Islam enchâssée dans les lumières de Paris servant de parure dans son style original et combien élégant à la capitale française. Elle représente avec un immense prestige le monde musulman dans sa vie intime, sa foi et sa culture.
L’idée d’une fondation religieuse et culturelle à Paris revient au Sultan Abdul Hamid, l’un des plus remarquables et des plus originaux Califes de la Turquie d’avant la révolution kémaliste. Il exprima au gouvernement français son désir de créer une mosquée à Paris pour les musulmans vivant non seulement en France, mais dans toute l’Europe.
Sa demande fit l’objet d’un examen attentif. Mais, finalement le gouvernement français, après une étude lente et laborieuse, décida de prendre à son compte le projet et de doter Paris d’une institution musulmane française de portée mondiale.
C’est ainsi que la Société des Habous et Lieux Saints de l’Islam fut agréée pour mener à bien les travaux à entreprendre et gérer l’établissement futur. Mais cette association, créée en Février 1917, n’était pas habilitée, sous sa forme primitive, à s’acquitter légalement en France d’une telle mission. Il fallait pour rendre son action légale et opérante, lui donner une avise conforme à la Loi du 1er juillet 1901.
En conséquence, conformément au paragraphe 1er de l’article 3 de la délibération du conseil municipal de Paris, l’élaboration de nouveaux statuts fut décidée, ainsi que la déclaration régulière de l’association à la Préfecture, prescrite par l’article 5 de la Loi du 1er juillet 1901. Cette obligation fut remplie en date du 24 décembre 1921 (déclaration parue au journal Officiel de la République Française, le 23 février 1922, n° 53, page 2283).
C’est sous l’égide de cette association (présidée actuellement par le Recteur de l’établissement) que fut créé, géré et administré l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris, fondation pieuse, philanthropique, culturelle, autonome et politiquement neutre.
Dès sa création, l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris prenait une certaine orientation humanitaire et universelle. Ces deux justificatifs culturels et humanitaires de la naissance de l’Institut marqueront celui-ci jusqu’à nos jours.


 

Paris: Mardi 12 août 2014
Paris: Mardi 12 août 2014
Paris: Mardi 12 août 2014
Paris: Mardi 12 août 2014
Paris: Mardi 12 août 2014
Paris: Mardi 12 août 2014
Paris: Mardi 12 août 2014

Paris: Mardi 12 août 2014

Un film à (re)voir: "LES HOMMES LIBRES" d'Ismaël Ferroukhi

 

1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la Mosquée de Paris. La police soupçonne en effet les responsables de la Mosquée, dont le Recteur, Si Kaddour Ben Ghabrit, de délivrer de faux-papiers à des Juifs et à des résistants. 
A la mosquée, Younes rencontre le chanteur d’origine algérienne Salim Halali. Touché par sa voix et sa personnalité, Younes se lie d’amitié avec lui. Il découvre rapidement que Salim est juif. Malgré les risques encourus, Younes met alors un terme à sa collaboration avec la police. Face à la barbarie qui l’entoure, Younes, l’ouvrier immigré et sans éducation politique, se métamorphose progressivement en militant de la liberté.

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>