Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Wajda"...et ses sœurs

Publié le par fethiok

Hier après midi, au cinéma le Mélies, j'ai eu l'immense plaisir d'assister au premier film saoudien réalisé par une femme: Haïfaa Al Mansour. Réalisatrice de 38 ans, diplômée de l'université américaine du Caire et de l'université de Sydney, a dû prendre des risques pour tourner à Ryad, communiquant parfois par talkie-walkie avec son équipe.

 

"Wajda" une petite fille rebelle rêvant d'une bicyclette dans le royaume où les femmes sont privées de droits..

Le film est réalisé par la première cinéaste saoudienne, Haifaa Al Mansour, et entièrement tourné en Arabie saoudite, pays où les cinémas sont interdits.

Avec ses baskets, son voile mal ajusté et son abaya dévoilant son jean, Wajda tente d'échapper au carcan des traditions et au strict règlement de son école de filles, régie comme une prison.

Ce film émouvant évoque également la condition des Saoudiens des classes peu favorisées, à travers la mère de Wajda, qui doit faire face aux tracasseries d'un chauffeur étranger pour pouvoir aller travailler, l'Arabie étant le seul pays où les femmes n'ont pas le droit de conduire.

Incapable d'avoir d'autres enfants, elle doit accepter en silence la décision de son mari, sous la pression de sa famille, de prendre une deuxième épouse pour avoir un fils.

 

 

 

Et ce soir, j’aurai le privilège d’assister en avant-première au film « Syngué Sabour » (Pierre de patience) film adapté du roman du même nom de l’écrivain et réalisateur  afghan  Atiq Rahimi qui sera présent à la projection. 

"Au pied des montagnes de Kaboul, un héros de guerre gît dans le coma ; sa jeune femme à son chevet prie pour le ramener à la vie. La guerre fratricide déchire la ville ; les combattants sont à leur porte. La femme doit fuir avec ses deux enfants, abandonner son mari et se réfugier à l'autre bout de la ville, dans une maison close tenue par sa tante. De retour auprès de son époux, elle est forcée à l'amour par un jeune combattant. Contre toute attente, elle se révèle, prend conscience de son corps, libère sa parole pour confier à son mari ses souvenirs, ses désirs les plus intimes... Jusqu'à ses secrets inavouables. L'homme gisant devient alors, malgré lui, sa "syngué sabour", sa pierre de patience - cette pierre magique que l'on pose devant soi pour lui souffler tous ses secrets, ses malheurs, ses souffrances... Jusqu'à ce qu'elle éclate ! "

 

 


 


Commenter cet article

Denise Doderisse 16/02/2013 18:59

Bonsoir, Fethi,
Le hasard fait qu'une de mes amies a vu ce film, me l'a raconté avec enthousiasme. Elle a trouvé que le sort des femmes saoudiennes y était évoqué avec subtilité et délicatesse sans que rien ne
soit effacé de la dureté de ce sort...
Merci pour ce rappel.

telos 16/02/2013 08:10

une bonne nouvelle.

Sourour Hyba 14/02/2013 16:40

j'aime bien ta nouvelle bannièere et design
bonne chance

Sourour Hyba 14/02/2013 16:40

Salam Fethi comment vas tu j'étais bloquée par une connexion de fou mais cela reprend jspr que cela durera
bonne journée et merci pour ce partage
bonne journe

chevrette13 14/02/2013 14:38

merci de la visite sur mon blog, je suis encore en Guadeloupe

Mansfield 14/02/2013 13:47

une très belle idée que de nous faire découvrir ce cinéma d'ailleurs enrichissant et parlant à nos consciences!

dany sailly 14/02/2013 07:49

ce film doit être trés beau!!! moi j'ai assisté à l'avent première de "l'artiste et son modéle" mardi soir , en ce moment u me vois peu je profite de mon amie en vacances à la maison je reprendrai
sérieusement lundi bises

:0014: ♥ dom ♥ 14/02/2013 07:30

Enfin de retour avec un disque dur tout neuf, mais toutes mes coordonnées à recopier ...
Désolée pour le copier/coller et surtout, merci pour ta visite.
Bon jeudi
Bisoux

patriarch 14/02/2013 07:09

C'est sûrement un film à voir. Belle journée Amicalement

francoise 13/02/2013 22:46

J'ai entendu la critique de ce film saoudien : c'est un très beau film qui relate bien la condition difficile des femmes dans ce pays !! Bises. FRANCOISE