Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rue Darwin

Publié le par fethiok

 

  sansal

 

 

 

 Ma lecture actuelle est un livre de l'écrivain algérien Boualem Sansal."Rue Darwin".

"Je l'ai entendu comme un appel de l'au-delà : "Va, retourne à la rue Darwin."
J'en ai eu la chair de poule. Jamais, au grand jamais, je n'avais envisagé une seule seconde de retourner un jour dans cette pauvre ruelle où s'était déroulée mon enfance."

  Après la mort de sa mère, Yazid, le narrateur, décide de retourner rue Darwin dans le quartier Belcourt, à Alger. « Le temps de déterrer les morts et de les regarder en face » est venu.

Une figure domine cette histoire : celle de Lalla Sadia, dite Djéda, toute-puissante grand-mère installée dans son fief villageois, dont la fortune immense s'est bâtie à partir du florissant bordel jouxtant la maison familiale. C'est là que Yazid a été élevé, avant de partir pour Alger. L'histoire de cette famille hors norme traverse la grande histoire tourmentée de l'Algérie, des années cinquante à aujourd'hui.

Encore une fois, Boualem Sansal nous emporte dans un récit truculent et rageur dont les héros sont les Algériens, déchirés entre leur patrie et une France avec qui les comptes n'ont toujours pas été soldés. Il parvient à introduire tendresse et humour jusque dans la description de la corruption, du grouillement de la misère, de la tristesse qui s'étend… Rue Darwin est le récit d'une douleur identitaire, génératrice du chaos politique et social dont l'Algérie peine à sortir.  

Boualem Sansal a une formation d'ingénieur (École nationale polytechnique d'Alger, École nationale supérieure des télécommunications de Paris) et un doctorat d'économie.

Il a été enseignant, consultant, chef d'entreprise et haut fonctionnaire au ministère de l'Industrie algérien. Il est limogé en 2003 pour ses prises de positions critiques contre le pouvoir en place particulièrement contre l'arabisation de l'enseignement[1].

Son ami Rachid Mimouni (1945-1995), l'encourage à écrire. Boualem Sansal publie son premier roman Le Serment des barbares en 1999 qui reçoit le prix du premier roman et le prix des Tropiques. Son livre Poste restante, une lettre ouverte à ses compatriotes, est resté censuré dans son pays. Après la sortie de ce pamphlet, il est menacé et insulté  mais décide de rester en Algérie. Un autre de ses ouvrages, Petit éloge de la mémoire est un récit épique de l'épopée berbère. Boualem Sansal est lauréat du Grand Prix RTL-Lire 2008 pour son roman Le Village de l'Allemand sorti en janvier 2008, roman qui est censuré en Algérie. Le 9 juin 2011, il remporte le Prix de la paix des libraires allemands.

Il habite près d'Alger.


Commenter cet article

ali 28/11/2011 13:44

Bonjour Fethi,
Sansal nous réconcilie avec l'Algérie. Quand on le lit, on se dit : "p....., y a encore des gens normaux chez nous!" à bientôt.

Sabine 21/11/2011 18:54

Merci pour ce partage émouvant et riche, féthi, je t'embrasse : Sabine.

ROSIA* 21/11/2011 18:04

Merci de ta visite-------
Très bonne semaine-------
Gros bisous-----------

Crépusculine 21/11/2011 17:24

Merci de ta visite, je suis très en retard dans mesréponses, tu nous parles d'un écrivain courageux qui assume ses idées dans un monde encore pris dans des dilemmes interminables, bonne fin de
journée

@lain 21/11/2011 10:58

Bonjour Féthi
Je viens te souhaite un bon début de semaine.
Ton bouquin a l'air d'être très intéressant, j'adore la lecture !
A très bientôt
@lain

Capucyne 21/11/2011 09:02

Alors...tu vas y retourner?...

:0014: ♥ dom ♥ 21/11/2011 06:44

Merci de ta visite.
Bon début de semaine.
Bisoux

Gérard 20/11/2011 23:27

Un drame familial semble-t-il

biker06 20/11/2011 14:40

hello Fethi
Je ne sais pas ce qui c'est passé .... 3 expulsé du coté de nice , c'est hallucinant ! le gym joue avec le feux..
@ + Pat

clementine 20/11/2011 14:01

une belle lecture.
bonne journée
clem