Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poème pour l'Algérie heureuse

Publié le par fethiok

 
« J’écris, comme tant d’autres femmes écrivains algériennes avec un sentiment d’urgence, contre la régression et la misogynie. » Assia Djebar
 
                                                                 
                                                   Neiges dans le Djurdjura
Pièges d'alouette à Tikjda
Des olivettes aux Ouadhias
On me fouette à Azazga
Un chevreau court sur la Hodna
Des chevaux fuient de Mechria
Un chameau rêve à Ghardaïa
Et mes sanglots à Djemila
Le grillon chante à Mansourah
Un faucon vole sur Mascara
Tisons ardents à Bou-Hanifia
Pas de pardon aux Kelaa
Des sycomores à Tipaza
Une hyène sort à Mazouna
Le bourreau dort à Miliana
Bientôt ma mort à Zémoura
Une brebis à Nédroma
Et un ami tout près d'Oudja
Des cris de nuit à Maghnia
Mon agonie à Saïda
La corde au cou à Frenda
Sur les genoux à Oued-Fodda
Dans les cailloux de Djelfa
La proie des loups à M'sila
Beauté des jasmins à Koléa
Roses de jardins de Blida
Sur le chemin de Mouzaia
Je meurs de faim à Médea
Un ruisseau sec à Chellala
Sombre fléau à Medjana
Une gorgée d'eau à Bou-Saada
Et mon tombeau au Sahara
Puis c'est l'alarme à Tébessa
Les yeux sans larmes à Mila
Quel Vacarme à Ain-Sefra
On prend les armes à Guelma
L'éclat du jour à Khenchla
Un attentat à Biskra
Des soldats aux Nementcha
Dernier combat à Batna
Neiges dans le Djurdjura
Pièges d'alouette à Tikjda
Des olivettes aux Ouadhias
1004323-1257681
.
 
Assia Djebar (arabe : آسيا جبار), née Fatima-Zohra Imalayène à Cherchell le 30 juin 1936, est une écrivaine algérienne d'expression française, auteur de romans, nouvelles, poésies et essais. Elle a écrit également pour le théâtre, et a réalisé plusieurs films. Elle est membre de l'Académie Française. 

Commenter cet article

cacao 27/08/2012 19:04

Merci Fethi pour ce très beau poème, je l'apprécie beaucoup. A bientôt.

zadoue zaz 25/08/2012 23:30

Magnifique musique... puis envie très de découvrir cette écrivaine...

Valentine :0056: 25/08/2012 21:37

J'ajoute que j'adore cette musique de femmes kabyles, qui ne ressemble pas du tout à la musique arabe habituelle, mais fait plutôt penser à nos musiques religieuses du moyen âge.

Valentine :0056: 25/08/2012 21:35

C'est d'elle le poème ? Il est très beau, j'adore ces terminaisons en "a" sur à chaque fois une ville ou un village d'Algérie... formidable ! Je suis allée à Ghardaïa, mais je n'y ai pas vu de
chameaux... J'en ai vu plus à l'ouest par contre. L'essentiel est qu'ils ne transportent pas de rebelles salafistes !

fethiok 25/08/2012 21:43



Bonsoir. Oui, il est d'elle le poème.



francine 23/08/2012 12:46

bonjour, un joli texte; je te souhaite une bonne journée bisous

Capucyne 22/08/2012 21:35

Très beau...

janine 22/08/2012 14:10

superbe poème,j'adore
mais comment changer,tant que les hommes resteront misogynes
bonne fin de journée
bisous

kelkunkinoz 21/08/2012 21:33

merci de passer encore voir ce qu'il en est de ma bulle. je constate que chez toi aussi, l'évolution est allée vers la maturation... dis-moi, j'me demandais..comment me faire un pub....non
sexuelle, sans perdre mon anonymat... compte tenu de l'évolution actuelle des techniq de pistage... t'en penses quoi ??

Joseph Guégan 21/08/2012 16:01

Beau poème mais qu'il est désespérant !

isa 21/08/2012 08:56

Quel beau et touchant poéme !
Merci du partage .
Bonne semaine Fethi