Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelles manifestations violentes en Algérie

Publié le par fethiok

 

Affrontements dans la banlieue d'Alger, jeudi 6 janvier.

 

hic manif

Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont repris vendredi à Alger. De violents incidents ont également éclaté à Annaba, dans l'est de l'Algérie, où des manifestants ont affronté la police.

 

A Alger, dans le quartier populaire de Belouizdad (Belcourt), des groupes de jeunes ont affronté avec des pierres et des bouteilles en verre des policiers déployés en masse et lourdement armés, selon ces sources. Les policiers se sont opposés aux manifestants en faisant usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes.

 

A Annaba, épargnée jusqu'à présent par la contestation qui s'est étendue depuis son début à une dizaine de départements, de violents incident ont éclaté après la grande prière du vendredi dans le quartier populaire dit «gazomètre». Les échauffourées se sont ensuite étendues à la cité voisine des Lauriers-Roses avant que les manifestants ne coupent avec des barricades la principale artère menant vers le Centre hospitalier universitaire de la ville, selon la même source.

«Mal-vivre»

A Oran, la grande métropole de l'ouest algérien, où plusieurs édifices publics avaient été saccagés mercredi soir, les échauffourées ont repris vendredi après-midi dans la quartier du Petit-Lac, à quelque 2 km de la ville. Des dizaines de jeunes ont attaqué avec des pierres des policiers qui ont riposté avec des grenades lacrymogènes.

 

Depuis plus d'une semaine, de petits groupes de jeunes dénoncent un peu partout dans le pays ce qu'ils appellent leur «mal-vivre», que ce soit faute d'emploi -plus de 20% des jeunes sont chômeurs- ou faute de logements.

 

Les jeunes -les moins de 30 ans constituent 75% des 35,6 millions d'Algériens- dénoncent aussi pèle-mêle la cherté de la vie, les passe-droits et la corruption.

Première réaction officielle du pouvoir: le ministre algérien de la Jeunesse et des sports Hachemi Djiar a appelé les jeunes manifestants à «dialoguer de façon pacifique», estimant que «la violence n'a jamais donné de résultats».

 

Hachemi Djiar, cité par l'agence de presse APS, a appelé les jeunes qui ont saccagé des édifices publics et des commerces à «réfléchir et à voir tout ce qui a été réalisé en Algérie en un laps de temps quand même record». «Les jeunes doivent comprendre qu'ils n'ont pas de pays de rechange. Les carences décriées peuvent être résolues de façon pacifique et avec un peu de patience», a-t-il dit.

«Manque de maturité»

Pour Hachemi Djiar, ces jeunes sont des «innocents (qui) ont grandi à une période où le pays vivait au rythme du sang et des larmes (et) doivent être orientés et assistés par tout le monde à commencer par leurs familles». «La souveraineté du pays est un acquis que les jeunes n'ont pas le droit de sacrifier sur l'autel de la pression sociale ou par manque de maturité, pour donner l'opportunité à des étrangers de tenter de s'immiscer dans les affaires de l'Algérie», a ajouté le ministre.

 

Plus tôt dans la journée, le ministre algérien du Commerce Mustapha Benbada avait annoncé la tenue d'un Conseil interministériel samedi, pour examiner les moyens de juguler la flambée des prix des produits de base, phénomène à l'origine des émeutes.

Les imams des mosquées d'Algérie avaient également appelé au calme et à la sérénité lors de la grande prière hebdomadaire.

 

(Source AFP)

dilem manif

 

Commenter cet article

yasmine 16/01/2011 23:34


conseil au président Boutaflika: ne jamais décreter une année pour la jeunesse...!
TUNISIENNE.


Soulef amour de cuisine 09/01/2011 20:32


salut mon ami
merci pour cette chanson, qui m'a fait la chaire de poule, j'espere que le calme revient au bled, je suis loin, et j'appele mes parents tout le temps, pour savoir qu'ils vont biens.
nchallah tahda ennoufous.
merci pour la chanson.


biker06 08/01/2011 08:21


pareil pour la tunisie je crois !!
@ + Pat