Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les enfants d’immigrés maghrébins payés 13% de moins

Publié le par fethiok

Et leur taux d'accès à l'emploi est de 18 points inférieurs à celui des autres, selon une étude de l'Insee, qui explique en partie ces écarts par la discrimination.

 

Les Français nés de parents originaires du Maghreb trouvent moins de travail et sont en moyenne moins payés que les autres. Ce double constat n'est pas surprenant mais il est maintenant chiffré, et analysé, par une étude de l'Insee parue ce jeudi dans la revue Economie et statistique.

L'objectif était, selon les auteurs, «d'estimer les parts explicables et plus difficilement explicables des écarts de salaire et de probabilité d'emploi qui existent entre les Français d'origine étrangère et ceux dont les deux parents sont nés Français».

 

L'équipe a procédé en distinguant trois groupes: un groupe référent constitué de Français nés de parents non-immigrés («Français de la naissance»), un groupe de Français dont au moins l'un des deux parents avait la nationalité d'un pays du Maghreb à la naissance, et un autre groupe de Français dont au moins l'un des deux parents avait la nationalité d'un pays d'Europe du Sud – Espagne, Portugal, Italie. Pour rappel, est défini comme immigré une personne vivant en France et née étrangère à l'étranger.

 

Les chercheurs ont ensuite examiné les écarts de salaire et d'accès à l'emploi entre ces groupes, en utilisant des données récoltées par l'Insee entre 2005 et 2008, données qui intègrent la nationalité et le lieu de naissance des parents.

Réseau des parents

Résultat? Si les Français issus d'Europe du Sud ont un taux d'emploi égal à celui du groupe référent, «les Français ayant au moins un parent immigré originaire du Maghreb ont des taux d'emploi inférieurs de 18 points et des salaires 13 % inférieurs à ceux des Français dont les deux parents sont Français de naissance». Cela pourrait s'expliquer par des facteurs sociaux (lieu d'habitation, famille monoparentale ou non, âge...) mais «le fait que cette population soit, entre autres, plus jeune et moins diplômée en moyenne, ne rend compte que de 4 des 18 points d'écart de taux d'emploi».

 

L'écart est donc à chercher ailleurs. Et parmi les explications possibles figure évidemment la discrimination, par ailleurs attestée par de nombreuses opérations de testing, ainsi que le rappelle l'étude.

 

 

 

Cependant d'autres facteurs explicatifs ne sont pas à négliger, nuance Roland Rathelot, chercheur au Centre de recherche en économie et statistique (Crest) et co-auteur de l'étude. «Par exemple le réseau des parents, dont on sait qu'il est moins connecté au marché du travail chez ceux qui sont arrivés en France relativement récemment» ou «les choix individuels tels que continuer ses études».

 

En revanche, les résultats montrent que les écarts de salaire – qui touchent aussi les Français issus d'Europe du sud, à hauteur de 2% – s'expliquent «totalement» par les «différences de caractéristiques» des personnes étudiées (niveau d'éducation notamment), et concernent les hommes et les femmes de la même manière. Ce qui veut dire, décrypte Roland Rathelot, qu'«une fois embauchés, il y a peu ou pas de discrimination au salaire touchant les enfants d’immigrés par rapport aux enfants dont les deux parents sont nés français».

 

Source : Libération

Commenter cet article

londiche 10/01/2011 18:37


Discrimination délibérées ou choix selon des critères professionnels mais aussi, hélas, des critères basés sur des comportement sociaux des uns et des idées préconçues des autres?


2011.Bonne Année de Passion à tous.... 09/01/2011 10:48


Bonne année de passion à toi et tes proches..
lorent


Renée 08/01/2011 11:53


Si ce n'est déjà fait alors je te souhaite une excellente année 2011 en espérant paix partout dans le monde et santé et bonheur a toi et famille. Bises amicales


Serge 07/01/2011 23:53


Je salue tous les immigrés ou descendants d'immigrés qui passent sur ce blog.
Le village où j'habite était autrefois la capitale bretonne et française du granit. De nombreux Italiens sont venus travailler entre les deux guerres et sont restés fondant ainsi des familles. 40
familles se sont installées à cette époque. Ces gens originaires du nord de l'Italie souvent, fuyant misère et fachisme savaient travailler mieux que les Français et surtout ont apportés des
techniques nouvelles et révolutionné le travail. On leur doit beaucoup. Ils sont restés nombreux, noyés dans le tissus social. Preuve d'une intégration réussie ? J'en connais pas mal qui sont
racistes !!!


patriarch 07/01/2011 20:29


Sais tu que dans les années 30-35 c'était aussi le cas pour les étrangers venant d'Italie et parfois embauchés là bas par le chef du personnels des usines.

Bonne soirée chez toi.


biker06 07/01/2011 20:19


Hello Fethi
Tu sais que pour moi , c'est à travail egal , à salaire egal ...... Mais bon ! je n'ai pas eu de mal à milité dans ce sens ,puisque je me suis toujours surtout considéré Niçois avant d'etre
Francais. Quand j'etais à l'ecole à Cannes les gosses des francais nous traitaient deja de Rital !! ils ne savaient pas qu'en fait , ils nous faisaient plaisir .... hi hi hi et c'est toujours avec
fierté que je disais mes origines.
@ + Pat