Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’histoire des deux cailloux

Publié le par fethiok

Il y avait une fois dans un village un fermier sans le sou qui devait rembourser une importante somme d’argent à un vieil homme très laid.  Comme le fermier avait une fort jolie fille qui plaisait beaucoup au vieux prêteur, ce dernier proposa un marché.  

 

Il dit qu’il effacerait la dette du fermier s’il pouvait marier sa fille.  Le fermier et sa fille furent tous deux horrifiés par cette proposition.  Alors le vieux prêteur ratoureux suggéra que le hasard détermine l’issue de la proposition.  Il leur dit qu’il mettrait un caillou blanc et un caillou noir dans un sac d’argent vide, et que la fille aurait à piger, à l’aveuglette, un des deux cailloux du sac.

1) si elle pige le caillou noir, elle devient son épouse et la dette de son père

    est effacée. 

2) si elle pige le caillou blanc, elle n’a pas à l’épouser et la dette du père est également annulée. 
3) si elle refuse de piger un caillou, son père est jeté en prison.  

Cette discussion avait lieu sur le chemin devant la maison du fermier, et le sol était jonché de cailloux.  Tout en continuant de parler, le vieux monsieur laid se pencha pour ramasser les deux cailloux.  Comme il les ramassait, la jeune fille, qui avait l’œil vif, remarqua qu’il avait ramassé deux cailloux noirs et qu’il les avait mis dans le sac.  Mais elle ne dit rien.  Puis le vieux prêteur demanda à la jeune fille de piger dans le sac. 

  
Imaginez un instant ce que vous auriez fait si vous aviez été là.  Qu’auriez-vous conseillé à la jeune fille de faire? 
 
Si on analyse bien, il y a 3 possibilités : 
1) la fille devrait refuser de piger un caillou 
2) la fille devrait sortir les deux cailloux noirs du sac, montrant que le vieux 
    a triché 
3) la fille devrait piger le caillou noir et se sacrifier en mariant le vieux pour 
    épargner l’emprisonnement à son père 

Prenez un moment pour réfléchir à cette situation.  Cette histoire a pour but de vous faire apprécier la différence entre la pensée logique et la pensée dite “latérale”.  Le dilemme de la jeune fille ne peut pas être résolu de façon équitable par la pensée logique traditionnelle.  Pensez aux conséquences de chacune des trois options possibles.  Alors, qu’auriez-vous fait? 

  

Bien voici ce que la jeune fille fit : 

Elle pigea dans le sac et en sortit un caillou qu’elle échappa aussitôt par terre, gauchement, sans qu’on ait pu le voir, et il se confondit spontanément  avec la multitude des autres cailloux sur le sol. 

  

Ah! ce que je peux être maladroite, s’exclama la jeune fille.  Mais qu’importe, si je sors du sac le caillou qui reste, on verra bien lequel j’avais pigé en premier! 

Puisque le caillou restant était noir, le premier caillou pigé ne pouvait qu’être blanc. Et comme le vieux prêteur n’osa pas avouer sa malhonnêteté, la jeune fille transforma une situation qui semblait impossible en un dénouement fort avantageux. 

  

La morale de cette histoire : 

Il existe une solution pour la plupart des problèmes complexes.  C’est juste qu’on ne sait pas toujours regarder les choses sous le bon angle. 

cailloux

Commenter cet article

kimcat 02/03/2010 19:50


coucou fethi
elle est bien cette histoire
bizz du mazrdi
béa kimcat


lorraine 02/03/2010 00:31


il ya longtemps et tu nous reviens avec une morale dont toi seule a le secret. J'adore c'est une bien belle histoire remplie de ton sens cette jeune fille. A mériter je t'embrasse à bientôt


ZAZA 01/03/2010 22:48


Très belle histoire ma Fethi
Bonne soirée
Bizzzzzzzzzzzz
ZAZA


Tata Tounette62 01/03/2010 20:37


Belle histoire, une approche logique à laquelle il fallait penser !
Merci de ton passage chez moi
Bonne soirée


Moustic 01/03/2010 16:59


c'est une histoire très fine , bravo ..A++


TELOS 01/03/2010 16:56


j'ai ramassé des petits galets et j'ai dessiné les motifs des runes ..je me les tire chaque matin......juste pour le fun de l'horoscope ..pas pour trouver un mari!!!


mounia 01/03/2010 14:36


Belle approche philosophique ,qui laisse à méditer ,quant à l angle des sitautions, ce-ci étant, j aurais eu ecxatement la meme attitude que la jeune filles! eh oui! la gent féminine et sa
ruse!!!
Sbahik dagla wa hlib, ya sidi!
Amitiés
mounia


AndreBouchaud 01/03/2010 06:48


Coucou Je ne pense pas être souvent présent sur les sites pendant quelques jours, bicause j’ai quelques un de mes oliviers à tailler ci le temps est clément bien sur. Je te souhaite une agréable
semaine et t’envoie pleins de bissssssssssssssous André