Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Invisibles

Publié le par fethiok

 

    Adrets 4412
Azzedine BOUAYAD,Angelo AYBAR,Nasser DJEMAÏ, David ARRIBE
(lors d'une répétition )

 

 

 

 Une très belle pièce écrite et mise en scène par Nasser Djemaï que j'ai eu le plaisir d'aller voir hier soir.

"Ils sont devenus des « invisibles », des travailleurs immigrés, écartelés entre les deux rives de la Méditerranée, qui ont vieilli ici. « Ils sont restés seuls, nous raconte Nasser Djemaï, pour des raisons diverses, ils ne sont pas rentrés au pays. La France est devenue leur pays, ils y ont apporté leurs rêves, mais ils sont devenus des fantômes. Ils ont asphalté les routes, construit les HLM et sorti des chaînes des quantités de pièces détachées. » Ainsi ont-ils puissamment contribué, à la force des bras, aux fameuses Trente Glorieuses, qui virent la reconstruction accélérée de l’économie. Nasser Djemaï, après un travail de collecte de la parole dans des foyers, des cafés sociaux, au seuil des mosquées et devant des montées d’immeubles, a engrangé un substantiel matériau d’ordre sociologique, de la part de ces « chibanis » (cheveux blancs en arabe). Ces témoignages, qui lui ont permis de définir des personnages et de chercher la trame d’une histoire à partir de thèmes récurrents, ont préludé au début de l’écriture, aussitôt soumise aux six acteurs aux fins de vérification, y compris au moyen d’improvisations. L’étape finale étant la finalisation du texte à l’épreuve de la scène. Dans un cheminement qui emprunte autant au songe qu’à la réalité, le spectacle met en scène des pères qui n’ont jamais pu l’être face à un fils qui cherche le sien. Œuvre en même temps réaliste et lyrique, Invisibles marque un tournant dans l’œuvre de Nasser Djemaï qui fut révélé au public à travers deux monologues. « Pour moi, déclare-t-il, la nécessité de ce projet se trouve à un endroit très particulier : un endroit où je pourrais être un petit enfant assis sur les genoux d’un de ces vieux hommes qui me raconte des histoires, et qu’on puisse rire ensemble. Il faut respecter la pudeur, la fierté et la noblesse de ces ancêtres et aussi, avec délicatesse, brancher le détonateur et faire exploser des moments de vérité, avec toute la violence, la cruauté et la drôlerie qui s’imposent. »


Tournée "Invisibles" 2011-2012

MC2 : Grenoble, du 22 novembre au 3 décembre 2011
Le Volcan, scène nationale du Havre, du 6 au 8 décembre 2011
Le Granit, scène nationale de Belfort, les 5 et 6 janvier 2012
Théâtre Liberté - Toulon, le 14 janvier 2012
Espace des Arts - Chalon sur Saône, les 17 et 18 janvier 2012
Domaine d'Ô - Montpellier, du 1er au 3 février 2012
Le Tarmac - Paris, du 7 au 18 février 2012
Maison de la culture de Bourges, les 22 et 23 février 2012
Théâtre d'Aurillac, le 13 mars 2012
L'Apostrophe, scène nationale de Cergy Pontoise, du 20 au 22 mars 2012
Le Fanal, scène nationale de St Nazaire, les 29 et 30 mars 2012


Commenter cet article

Mitsuko 25/11/2011 21:58

Bonjour mon cher Fethi,

Très intéressant le texte, dommage que je n'habite pas dans ta région, ça m'aurait plu de voir cette pièce là.

Bonne soirée et douce nuit à toi, mon cher Fethi.

A bientôt. Bisous, bisous.

Ton amie sincère, Mitsuko

biker06 25/11/2011 19:16

hello fethi
je découvre grace à toi , parce que je ne connais absolument pas !
bon week end
pat

ZAZA 25/11/2011 19:09

zut... il ne passe pas en Bretagne (Rennes). Bises et bonne soirée

belbe 25/11/2011 18:52

merci pour le partage