Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En raison de la propagation rapide du virus Grippe A : l’Algérie en alerte maximale

Publié le par fethiok


Eu égard à la multiplication des cas de contamination par le virus H1N1 responsable de la grippe A,  l’enregistrement dans le pays de trois décès causés par le mal et la confirmation de la circulation autochtone du virus, l’Algérie a atteint le dernier niveau d’alerte contre la pandémie. La première phase de vaccination contre la grippe A démarrera début décembre. Mais la majorité des Algériens ne seront pas vaccinés avant le printemps. Plus de 12 milliards de dinars sont engagés dans la campagne de prévention.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Saïd Barkat, a annoncé, hier lors d’une conférence de presse organisée au siège de son département, que l’Algérie a atteint le dernier niveau d’alerte contre la pandémie à la grippe A/H1N1 avec l’enregistrement des premiers décès, mais aussi la confirmation de la circulation autochtone du virus incriminé. Il a souligné que désormais les cas importés sont moins nombreux que les personnes infectées intra-muros, c’est-à-dire sans avoir quitté récemment le pays. Le membre du gouvernement a reconnu que le dispositif de contrôle, mis en place dans les ports et les aéroports, n’a pas empêché — loin de là — l’introduction du virus à l’intérieur des frontières nationales. “Beaucoup de voyageurs sont entrés dans le pays pendant la période de l’incubation du virus, sans manifester aucun signe clinique de la grippe”, a-t-il expliqué.

Jusqu’alors, 299 cas ont été confirmés par le laboratoire de référence OMS de l’Institut Pasteur Algérie. Dans le nombre sont inclus 83 enfants scolarisés et les trois décès enregistrés. Pour faire face au nouveau tableau épidémiologique, et surtout à une hypothèse probable d’un taux d’attaque de 10% de la population (3,4 millions de cas de contamination potentiels ; 34 000 hospitalisations possibles et 3 400 formes sévères), les autorités sanitaires ont augmenté le nombre des hôpitaux de référence de 110 à 156 et ont renforcé les services de réanimation opérationnels en équipements. Le ministre de la Santé a assuré de la disponibilité de 7,5 millions de boîtes de Tamiflu, dont un million à usage pédiatrique ; près de 200 millions de masques de protection sont en stock tandis que 300 millions devront être livrés incessamment ; plus de 2 millions de thermomètres frontaux sont également en stock ou en cours de dédouanement. 900 000 doses de vaccins contre la grippe A/H1N1, sur les 20 millions achetées par l’État, seront réceptionnées par les autorités sanitaires durant la première semaine du mois de décembre.

Le reste de la commande sera livré en quatre mois, selon le ministre. Ainsi, la campagne de vaccination, qui démarrera la semaine prochaine dans les hôpitaux et les établissements de santé de proximité, concernera dans un premier temps le personnel médical, les éléments des corps constitués, les femmes enceintes, l’entourage des bébés de moins de six mois, les enfants âgés de plus de six mois et les jeunes adultes de moins de 24 ans et les malades.

A partir de là, un million de personnes seront vaccinées au mois de janvier, 4,2 millions en février,5 millions en mars, 5 autres millions en avril et enfin 3,9 million en mai, et ce, suivant le planning de réception des doses de vaccins. Au dernier bilan, la campagne de prévention et de prise en charge de la grippe A/H1N1 a consommé plus de 12 milliards de dinars, puisés du Fonds d’urgence du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Ce fonds spécial est alimenté par le Trésor public. “Le président de la République et le Chef du gouvernement nous ont instruit de ne pas restreindre les dépenses inhérentes à la santé de nos citoyens. Le traitement et les vaccins sont au frais de l’État. Un matériel de protection sera distribué, en outre si c’est nécessaire, gratuitement”, a soutenu Dr. Barkat. Il a indiqué que par mesure médico-sanitaires, tous les pèlerins, présentant des signes de syndrome grippal, seront mis sous Tamiflu avant leur embarquement pour le retour des lieux saints de l’Islam.

Concernant le vaccin contre la grippe saisonnière, non importé en quantités suffisantes, le ministre a déclaré que 600 000 doses supplémentaires ont été commandées et devraient arriver au pays dans quelques jours. “Ce n’est pas un manque de volonté de notre part de ne pas acheter ce vaccin en grandes quantités. Mais il y a pénurie du vaccin antigrippal sur le marché international, car les laboratoires se sont concentrés sur la production du  vaccin contre la grippe A”, a-t-il précisé.

Source:Liberté

Commenter cet article

liedich 05/12/2009 19:30


Vraiment un problème international !
Psychose mercantile, non ?
Merci.


philippe 03/12/2009 22:58


le virus se propage trop vite il est meme dans les vaccins c'est pour cela qu'il arrive aussi vite !!!


michel 02/12/2009 21:42




jeanine et rené 02/12/2009 20:14


bonsoir cher ami, merci pour votre visite, nous espérons que tout va bien pour vous, et que cette pandemie vous epargne, bien amicalement Jeanine et René


stefane7408 02/12/2009 11:18


que l hiver passe tres vite

bon mercredi
stef


Armide 01/12/2009 22:54


Restez donc au chaud chez vous, et planquez vous sous la couette.


michel 01/12/2009 13:14


Dilem, Omar et Fred, même combat...