Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

El gusto

Publié le par fethiok


A la manière du «Buena Vista Social Club» qui avait offert une seconde jeunesse aux gloires oubliées de Cuba, le film El Gusto, qui sort ce mercredi 11 janvier en France, part sur les traces des papys du chaâbi, une musique née dans le mythique quartier de La Casbah à Alger.

Le chaâbi, apparu dans les années 1920, mêle la musique arabo-judéo-andalouse, la tradition de la poésie orale et les rythmes berbères. Il a battu son plein dans les années 1940-1950, dans la Basse Casbah, autour de la grande synagogue, à Bab El Oued, au port, où se côtoyaient Arabes, Juifs, Kabyles, Maltais, Espagnols, Italiens... «Quand on parle du chaâbi, c’est la musique d’Alger, et surtout de La Casbah», insiste Ahmed Bernaoui, chanteur et joueur de mandole - l’instrument roi du genre -, l’un de ces anciens élèves de la classe de chaâbi créée et dirigée par El Anka au Conservatoire d’Alger de 1952 à 1957, retrouvés pour les besoins de ce film documentaire qui leur rend hommage.

Réalisé par Safinez Bousbia, une jeune Algérienne de 30 ans, El Gusto (mot d’origine espagnole intégré dans le dialecte algérois, signifiant passion, goût, plaisir) est l’aboutissement d’un long chemin. En 2003, elle rencontre fortuitement le marchand d’une échoppe, dans La Casbah, qui lui raconte sa jeunesse et cette classe de chaâbi dont il faisait alors partie. Touchée, elle décide de retrouver les anciens élèves de cette classe dispersés par la guerre d’indépendance et le rapatriement : deux ans de recherche, puis deux ans de tournage ont été nécessaires à cette femme qui se découvre cinéaste.

Un CD, El Gusto (Remarks Record/Warner Music) a été publié au début du mois et deux concerts, les 9 et 10 janvier à Paris, ont accompagné la sortie du long métrage. Ils ont réuni une bonne partie des musiciens du film : Rachid Berkani, Liamine Haïmoune, le comédien Robert Castel, fils du violoniste Lili Labassi... D’autres n'ont pas été de la fête : depuis le tournage en 2006 et 2007, quatre sont morts et deux tombés gravement malades.    



"El Gusto" : les spectres d'une autre Algérie

La documentariste irlandaise d'origine algérienne, Safinez Bousbia, n'est pas pour rien dans l'existence d'El Gusto. Cet orchestre de musique arabo-judéo-andalouse, qui réunit des musiciens d'Alger et d'autres issus de la diaspora "pied noir", est né de la rencontre entre la réalisatrice et un commerçant de la casbah d'Alger, Mohamed El Ferkioui. En conversant avec lui, Safinez Bousbia a découvert qu'il était musicien, accordéoniste, et qu'il avait fait partie, il y a un demi-siècle de cela, de l'élite de la musique chaabi, genre populaire à Alger, aussi bien chez les musulmans que chez les juifs.

Mettant ses pas dans ceux de Wim Wenders (qui partit à la recherche des vieilles gloires de la musique cubaine pour son Buena Vista Social Club), Safinez Bousbia a retrouvé les survivants de cet âge d'or du chaabi, a recueilli leur parole et les a poussés à reprendre du service.

Elle n'a pas arrêté sa quête aux portes d'Alger. En France, elle a retrouvé les musciens qui avaient quité l'Algérie à l'indépendance. Loin de leur terre natale, ils ont perpétué et transformé le chaabi. El Gusto, le film, se termine sur leurs retrouvailles.

L'histoire est belle, sans doute plus que le film lui-même, un peu appliqué. Par moments, les souvenirs déchirants de la guerre ressurgissent, quand un musicien explique comment il est resté invalide après avoir été torturé par les troupes françaises, quand un autre évoque Ali La Pointe, le proxénète devenu combattant du FLN (le chaabi était aussi la musique des bordels algérois).

Ces spectres restent en lisière d'un film qui vise d'abord l'optimisme et permet au moins de rencontrer une série de figures extraordinaires qui rappellent que l'Algérie n'a pas été seulement un champ de bataille.

Commenter cet article

Michel 18/01/2012 00:14

Et j'ai découvert le talent de Robert Castel que je ne connaissais que comme comédien

Michel 18/01/2012 00:13

Je suis allé voir le film ce matin, j'ai aimé et du coup je viens de télécharger (légalement) l'album

fethiok 04/02/2012 11:13



Bonjour Michel;enfin il est programmé dans une salle à Grenoble;mais seulement une séance par jour... je vais aller le voir cet après midi....avant qu'il ne soit déprogrammé



gazou 13/01/2012 08:42

c'est un film que j'irai voir volontiers

Hécate 12/01/2012 11:03

Bonjour Fethy , le cinéma est un art qui divertit et instruit .

patriarch 12/01/2012 10:52

Je ne suis pas tellement ciné. Je vais peut-être regarder les "Intouchables".... Belle journée chez toi.

Marie 11/01/2012 21:00

C'est superbe en effet !!!! Bisous bonne semaine

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 11/01/2012 14:27

merci pour ce partage
belle journée

j'espère qu'elle est ensoleillée

ti bo

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•

Michel 11/01/2012 08:46

J'ai raté le concert au Grand REX!....

fethiok 11/01/2012 09:10



Dommage
Moi, je vais essayer de me procurer le CD.Le film n'est programmé dans aucune salle à Grenoble



biker06 11/01/2012 08:00

hello fethi
je ne connais pas , je vais me renseigner ...
@ + Pat

Belbe 11/01/2012 06:24

j'ai écouté el gusto et j'aime assez, ça respire le soleil