Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contrôle

Publié le par fethiok

 

«Plus on prendra de soin pour ravir aux hommes la liberté de la parole, plus obstinément ils résisteront» (Spinoza).

 

Commenter cet article

mamalilou 20/02/2012 14:12

évidemment...
le tout étant de ne pas inverser les postures par le sophisme misérabiliste qui consiste à ajouter au nom du droit de s'exprimer, le droit de n'être pas honni, fustigé, contredit, débouté, banni
des forums, ou des plateaux télé par le libre arbitre et le jugement de ceux qui écoutent...
que chacun dise ce qu'il veut, chacun est libre d'écouter ou non, de contredire ou non, de faire taire
eh oui
la liberté de parole s'accompagne de la contrainte collective de censurer ce qui n'est ni vrai, ni utile, ni bienveillant...mais qui en plus peut causer un dommage individuel ou collectif, immédiat
ou différé...
parce que, n'en déplaise à certains, extirper des citations de leur ensemble peut parfois consister en une manipulation...
une généralisation inconditionnelle constituant un sophisme primaire.
D'ailleurs Spinoza dit explicitement:

"Les exigences de la vie en une société organisée n'interdisent à personne de penser, de juger et, par suite, de s'exprimer spontanément. A condition que chacun se contente d'exprimer ou
d'enseigner sa pensée en ne faisant appel qu'aux ressources du raisonnement et s'abstienne de chercher appui sur la ruse, la colère, la haine ; enfin, à condition qu'il ne se flatte pas
d'introduire la moindre mesure nouvelle dans l'État, sous l'unique garantie de son propre vouloir. "
et encore "Puisque le jugement libre des hommes est extrêmement divers, que chacun pense être seul à tout savoir et qu'il est impossible que tous donnent la même opinion et parlent d'une seule
bouche, ils ne pourraient vivre en paix si l'individu n'avait renoncé à son droit d'agir suivant le seul décret de sa pensée. C'est donc seulement au droit d'agir par son propre décret qu'il a
renoncé, non au droit de raisonner et de juger"
et
"Même les citoyens d'intelligence avertie, pour ne point parler de la foule commune, sont incapables de garder suffisamment le silence : les hommes ont d'ordinaire le grand tort de confier à
d'autres leurs projets, même lorsqu'ils feraient mieux de se taire. Une Autorité politique exercerait donc un règne d'une violence extrême, si elle refusait à l'individu le droit de penser, puis
d'enseigner ce qu'il pense. Elle donnera au contraire des preuves de modération en accordant cette liberté à tous[...]
il s'ensuit, avec la plus grande évidence, que le but final de l'instauration d'un [régime politique] n'est pas la domination, ni la répression des hommes, ni leur soumission au joug d'un
autre.
Ce à quoi l'on a visé par un tel système, c'est à [libérer l'individu de la crainte] - de sorte que chacun vive, autant que possible, en sécurité ; en d'autres termes conserve au plus haut point
son droit naturel de vivre et d'accomplir une action (sans nuire ni à soi-même, ni à autrui). Non, je le répète, le but poursuivi ne saurait être de transformer des hommes raisonnables en bêtes ou
en automates ! Ce qu'on a voulu leur donner, c'est, bien plutôt, la pleine latitude de s'acquitter dans une sécurité parfaite des fonctions de leur corps et de leur esprit. Après quoi, ils seront
en mesure de raisonner plus librement, ils ne s'affronteront plus avec les armes de la haine, de la colère, de la ruse et ils se traiteront mutuellement sans injustice. Bref, le but de
l'organisation en société, c'est la liberté !"

on entendra bien que la liberté d'expression notamment est contrainte par une organisation en société des actions qui peuvent en découler. Ce n'est pas la liberté de raisonner qui est remise dans
l'exercice de l'organisation politique, mais la liberté de décider seul en fonction de soi, de son raisonnement.
voilà où est la contrainte, y compris de limiter la diffusion de raisonnements manipulateurs, faisant usage de mensonges, ou de raisonnements incohérents, inadéquats, incompétents...

beau sujet, qui pourrait faire l'objet encore de quelques partages...
belle journée à toi
bises

patriarch 20/02/2012 10:36

Très juste... mais la leurs promettre alors qu'on a détourné un referendum contre l'Europe par un vote au parlement où l'on est majoritaire, c'est prendre le peuple pour des cons !!!

belle journée.

michel 003 20/02/2012 09:09

bonjour fethi merci pour ton passage et commentaires j'espere que tu va bien trés bon ton blog ...je te souhaite un trés bon et beau debut de semaine a bientôt peut être amities michel003

biker06 20/02/2012 07:49

Nice va de plus en plus mal !
@ + Pat

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-• 19/02/2012 22:31

c'est une belle vérité
belle semaine à toi

en espérant qu'elle sera ensoleillée et agréable

ti bo

•-~·*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*·~-•

Mitsuko 19/02/2012 21:12

Bonsoir Fethi,

Je suis complètement et irrémédiablement d'accord avec cette belle citation ... Ce cher Spinoza savait de quoi il parlait.

Merci de ce doux partage, Fethi.

Bonne soirée et douce nuit.
A bientôt. Bisous, bisous.

Ton amie sincère, Mitsuko