Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mort

Publié le par fethiok


CHAPITRE XXVI


         

 

La mort

 
Puis Almitra parla, disant : Nous voudrions vous interroger au sujet de la Mort.

Et il répondit :

Vous voudriez connaître les secrets de la mort.

Mais comment le trouverez-vous sinon en cherchant au cœur même de la vie ?

Le hibou dont les yeux perçant la nuit sont aveugles le jour, ne peut révéler le mystère de la lumière.

Et si vous voulez vraiment apercevoir l'esprit de la mort, ouvrez grand votre cœur dans le corps de la vie.

Car la vie et la mort sont une, de même que le fleuve et l'océan sont un.

Dans les profondeurs de vos espoirs et de vos désirs, réside votre silencieuse connaissance de l'au-delà ;

Et comme des graines rêvant sous la neige, votre cœur rêve du printemps.

Ayez confiance dans les rêves, car en eux est cachée la porte de l'éternité.

Votre peur de la mort n'est autre que le frémissement du berger, alors qu'il se tient devant le roi dont la main va se poser sur lui pour l'honorer.

Le berger n'est-il pas ravi, malgré son tremblement, de porter la marque du roi ?

Pourtant, n'est-il pas plus conscient encore de son tremblement ?

Car qu'est-ce que mourir, si ce n'est être debout, nu, face au vent et fondre dans le soleil ? Et qu'est-ce que cesser de respirer sinon libérer le souffle de ses marées tempétueuses, afin qu'il s'élève et se dilate et recherche Dieu sans entraves ?

C'est seulement quand vous aurez bu à la rivière du silence que vous chanterez vraiment.

Et quand vous aurez atteint le sommet de la montagne, vous commencerez votre ascension.

Et quand la terre réclamera vos membres, alors vous danserez vraiment.

 

Gibran KHALIL

Commenter cet article

londiche 07/01/2011 20:05


Dieu par ici, Dieu par là, internet est envahi par des blogs religieux et cela en devient lassant. Pendant ce temps, au Pakistan, une femme est condamnée à mort pour avoir "blasphèmé". Et en
France, des députés nous préparent une loi instaurant le délit de blasphème. A méditer.


Viviane 07/01/2011 01:51


Inépuisable Khalil et aussi inimitable!
Je n'ai pas peur de la mort... elle est là et me guette depuis quelques temps... ça fait partie de la vie et de la maladie, mais je veux pas me retrouver clouée sur un lit avec des tuyaux partout,
j'ai peur de lace et de la souffrance inutile.
Je te souhaite une bonne et heureuse année qu'elle t'apporte à toi et à tous ceux que tu aimes bonheur, joie et santé
Bise
Viviane


bernard 06/01/2011 19:23


Je ne la vois pas si poétique la mort.....mais je ne suis pas poète il est vrai. Bonne soirée.


photo.bruno.grenoble.over-blog.com 06/01/2011 06:48


Bonjour
joli texte original mais très peu pour moi "la mort"

Amitiés, Bruno


Le Pèlerin 05/01/2011 21:58


Sazlut Fethi,r
La mort ce n'est pas tant cela qui me gène mais c'est ne plus vivre qui me dérange.....
Elle est de moi
Mais je suppose que d'autres ont dû dire la même chose
Amicalement,
Henri
PS Ton blog est super chouette fait-il partie des nouvelles configurations proposées par overblog ?
Au plaisir de te lire.....


clementine 05/01/2011 20:40


Très poétiquement philosophique
bonne soirée
clem


ZAZA 05/01/2011 18:23


Très beau texte ma Fethi. Bises et bonne soirée


biker06 05/01/2011 17:46


le fremissement du berger , c'est plutot l'appréhension des loups ! hi hi hi
@ + Pat